fbpx
téléphone

+33 752 12 2623

E-mail

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Nous sommes entrés dans une période incertaine qui remet en cause toutes nos croyances, toutes nos valeurs : une épidémie. Se contera-t-elle en mois seulement, nul ne saurait le dire, la leçon à digérer n’est pas si facile à avaler !

Nous avions toujours vécu l‘abondance matérielle et voila que tout bascule, en quelques jours, tout ce qui nous semblait acquis est soudainement remis en question. Un challenge, il s’agit bien d’un challenge pour l‘humanité entière.

Les textes anciens parlaient déjà des épidémies avant JC, ainsi elles ont été très largement décrites dans Charaka Sahmita sous le terme « Janapadodhvamsa »

Qu’est ce qu’une épidémie?

Composé de deux mot Japapada signifie la communauté, nation, humanité.

Udhamsa destruction, il s’agit donc d’une maladie qui détruit une population à large échelle.

Les causes se divisent en deux individuelles et communautaires. Il existe également des facteurs communs responsables des épidémies qui sont :

Inévitables : l‘influence des planètes, des étoiles, de la lune, l‘air et des 10 directions qui résultent en une irrégularité ou une perturbation des saisons.  Perturbation qui va à son tour venir altérer le goût des plantes médicinales et conduit au développement de diffèrent types de maladies.

Bien évidemment le dérèglement des saisons est difficile à rectifier, de même que tout désordre de l‘air, l‘eau ou la terre….

Évitables : toutes les actions humaines dites « adharmiques », ou tous les types de mauvaises actions et toutes les fautes de l‘intellect. Les textes des les premières pages mentionnent parmi les 4 objectifs de cette vie terrestre « dharma ». Ce mot « dharma » signifie vertu, morale, loi ou justice personnifiée, cela signifie que ce terme nous invite à agir selon l‘ordre établit de manière juste et vertueuse. A y regarder d’un peu plus près on comprendra facilement que c’est l‘exact opposé des sociétés dans lesquelles nous vivons……le texte va plus loin il indique que l‘installation de la perversion et ou l‘absence de vérité, de comportements modestes ou autres conduites inappropriées constituent un des facteurs déclanchant les épidémies.

Quels sont es remèdes ?
  1. avoir une conduite correcte et éviter les actions immorales, ainsi que les erreurs  intellectuelles
  2. panchakarma et thérapies de réjuvenation avec l’objectif augmenter l‘immunité du corps.
  3. Suivre le code de conduite préconisé par l‘Ayurveda , sadhavritta, dire la vérité satya, éprouver de a compassion pour tous les êtres,  pratiquer la charité, être gentil envers chacun, être généreux. … tout ce qui augmente la tranquillité et a protection de soi. le respecter d’une sexualité éclairée ou brahmacharya,  les discussion sur les textes sacrés ou religieux, a compagnie des personnes sages  et ceux qui savent se contrôler.
  4. Augmenter satva guna dans l’esprit de chacun par pus de conscience, de lumière sur soi permet de prévenir l ‘apparition des épidémies.

Ces actions si elles sont effectuées par chacun permettent de sauver des vies d’après les textes.

Néanmoins, si la mort d’un individu est prédestinée alors cette dernière est inévitable et aucun médicament ne pourra rien. Si l‘individu s’est engagé dans des actions négatives envers les autres êtres humains, il mourra donc dans sa prochaine vie c’est inévitable.

L‘épidémie actuelle est transportée par l‘air, et les textes se font tranchants : les mauvaises actions commises dans cette vie ou les précédentes, les erreurs intellectuelles des dirigeants de ces mêmes pays sont affectés. Actions qui sont effectuées en raison de l‘avidité, la colère et l‘Ego.

Ainsi on peut prendre toutes les précautions, toutes les plantes, si on a pas nettoyé son esprit de ses mauvaises pensées & des ses mauvaises actions l‘issue est inévitable…..Et c’est sûrement la raison pour laquelle nous sommes tous confinés….pour nous amener à réfléchir sur nous-mêmes….

Ici nous sommes ramené à notre état primaire animale : nous devons confronter nos peurs les plus profondes pour avancer : peur de manquer, peur de perdre les siens, peur de mourir, peur de la souffrance……

Quelques recommandations de base pour conclure :

En attendant de remettre le  nez dehors, il est essentiel de conserver une bonne immunité et un mental fort

-ajouter aux repas fruits et légumes contenant de la vitamine C agrumes, pommes, choux, persil, carottes, potirons, ail…vous pouvez ajouter curcuma et gingembre en fonction de chacun, car certains de ces aliments ont une énergie chauffante qui ne conviendra pas à tout le monde !

-cuisinez vous même au maximum et mangez chaud,

– ne gardez pas les aliments pus de 3 jours au frigo une fois cuits,

-buvez tiède ou chaud de préférence pour aider votre digestion,

– attention aux aliments trop lourds ou riches vous devez pouvoir digérer facilement ce que vous mangez,

– évitez les siestes réparatrices après les repas,

-suivez la routine quotidienne (dinacharya) proposée par l’Ayurveda si vous le pouvez,

– faites de l’exercice tous les jours, Yoga, un petit tour de marche (le tour de la maison!)…

– prenez le temps de pratiquer une activité spirituelle, prière au divin, méditation, recueillement,

– travaillez sur la peur, toutes vos peurs pour qu’elles ne prennent pas le dessus,

– nettoyez votre intérieur des bactéries et autres en brûlant de la sauge ou vacha l‘acorus calamus, les pelures d’ail font aussi l’affaire.

– boosters de l‘immunité l‘Ayurveda compte Guduchi tinospora cordifoia, Tulasi oscimum sanctum, Ashwagandha withania somnifera, Musta cyperus rotondus, Haldi curcuma longa entre autres.

Pour finir je partage ces quelques lignes de Moustapha Dahleb, plume tchadienne,

« Quelques jours seulement ont suffi à l’univers pour établir l’égalité sociale qui était impossible à imaginer.

La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme. 

Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour clôner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.Puisse cela servir à réaliser la limite de l’intelligence humaine face à la force du ciel.

Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation. Il a suffi de quelques jours pour que l’Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge. Il a suffi de quelques jours pour que l’humanité prenne conscience qu’elle n’est que souffle et poussière. 

Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ? Rendons-nous à l’évidence en attendant la providence. Interrogeons notre « humanité » dans cette « mondialité » à l’épreuve du coronavirus. Restons chez nous et méditons sur cette pandémie. »

Traduit et adapté de Charaka Sahmita, Monniers & Collins sanskrit dictionnary, par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

Articles recommandés

Heart-of-Ayurveda

Recevez notre newsetter chez vous!

%d blogueurs aiment cette page :