téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Le concept d’immunité n’est pas décrit directement dans les textes ayurvédiques anciens, il est corrélé à deux concepts fondamentaux : bala la vitalité ou la robustesse du corps physique et mental et Ojas l’essence subtile des tissus constitutifs du corps.

La vie.

Pour bien comprendre de quoi il s’agit, il convient de revenir sur une petite définition : le mot sanskrit Ayu signifie un être vivant, l’humanité, la famille, la lignée, la vie. Il possède de nombreux synonymes mettent en avant deux aspects lorsque l’on les examine :

  • la vie change constamment, à l’approche de la mort, il lui devient difficile de s’exprimer et de survivre,
  • la nature de la vie en soi veut qu’elle résiste à la mort en passant sa flamme aux générations successives.

Le facteur responsable de la vitalité complète selon l’Ayurveda se nomme bala en sanskrit. Littéralement, bala signifie le pouvoir, la force, la vigueur, la robustesse.

Bala est décrit comme la fondation de la santé. Aussi, tout traitement ayurvédique a pour objectif de restaurer la santé d’un individu.

la santé ou l’équilibre.

La « bonne santé » est définie par l’équilibre entre les humeurs ayurvédiques (dosha) et la force (bala) qui résulte en une restauration de l’équilibre général du corps.

On peut ainsi comprendre que la pierre angulaire des thérapeutiques ayurvédiques tourne autour du concept de restauration / promotion de la vitalité (bala). En effet, les traitements travaillent à travers la vitalité, la thérapeutique n’étant qu’un support.

On peut dire d’une certaine manière que le concept de bala ou de vitalité correspond au concept moderne d’immunologie. Pour l’Ayurveda, cette notion n’est pas une discipline compartimentée, il s’agit en réalité d’une partie de l’approche thérapeutique globale.

En effet, il n’existe pas de thérapies en Ayurveda qui ignore la vitalité du corps. Néanmoins, on retrouve les mesures pour augmenter cette vitalité dans la branche spécialisée des réjuvénatifs, ou adaptogènes ayurvédiques.

Le style de vie décrit par l’Ayurveda est basé sur le maintient de cette vitalité dans le corps physique est décrit par la routine quotidienne.

Concept de vitalité ou Bala.

Trois types de vitalité co-existent :

  1. La force inhérente,
  2. La force acquise par les facteurs extérieurs,
  3. La force qui se manifeste dans différentes phases du temps, journées, saisons, stades de la vie.

La première et la troisième peuvent être assimilées aux facteurs naturels qui contrôlent l’immunité et représentent ainsi une immunité acquise.

On comprendra donc que la vitalité ou bala se décompose en :

  • La capacité de croissance des tissus,
  • La capacité de supporter un stress important comme la faim, la soif ou la chaleur,
  • La résistance à la maladie.
Quelle est la base de la vitalité?

 Selon toutes les philosophies indiennes, l’univers entier est constitué de 5 éléments (espace, air, feu, terre et eau), aussi, nous pouvons comprendre le monde qui nous entoure en 5 modes évoluant du subtile au grossier de la vie et vice et versa.

L’expérience la plus subtile est celle du son, reliée à l’espace…..et la plus grossière  et stable celle de la terre. Ainsi seuls la terre et l’eau sont responsables de la structure du corps physique.

Toute substance de ce monde matériel est une combinaison de ces 5 principes qui sont en flux de changement constant. Le corps humain n’est pas une exception !

Il existe une évolution de l’espace à la terre, puis dans le sens inverse, une dissolution de la terre à l’espace.

Alors que la terre et l’eau sont responsables  de la forme physique et  de la structure du corps. Le feu lui transforme. Le vent quant à lui régule toutes les activités.

L’espace est l’endroit ou tout arrive car il est empli de vide !

Quand toutes ces activités se produisent dans des conditions optimales, la structure peut naître et prendre forme. En cas de déséquilibre, elle est détruite.

La stabilité et la structure sont liées à la terre et l’eau. Ce qui n’est possible que par la transformation du feu lorsqu’il fonctionne de manière optimale et transforme la nourriture ou le matériau brut et l’assimile.

Le facteur appelé Ojas.

Il existe 7 tissus successifs du corps physique selon l’Ayurveda, ensuite, un stade très fin et subtil est atteint : Ojas. Les textes expliquent que de la même manière que les abeilles collectent le pollen de fleur en fleur pour faire le miel, le corps collecte de tous les tissus pour faire Ojas qui maintiendra le corps en bonne santé.

Ojas se traduit par l’essence des 7 tissus constitutifs du corps, la vigueur, l’énergie, le pouvoir, la manifestation apparente.

Ojas est donc synonyme de complétion de tous les stades de transformation du corps.

A la fin du processus, tous les produits sont expulsés du corps tels que les déchets. La maladie s’installe lorsque ces processus de transformation ne prennent pas place correctement.

Ainsi, si il n’y a pas de complète séparation entre les déchets et la nourriture ingérée, le cycle de transformation n’est pas complet et il en résulte une qualité d’Ojas affectée une résistance du corps diminuée. Les conditions idéales à l’apparition de la maladie sont réunies. Les substances alimentaires qui ne sont pas complétement assimilées sont finalement un mélange de l’essence et des déchets connus sous le nom de toxines ou Ama, source de toutes les maladies.

Les traitements ayurvédiques ont donc pour objectif de restaurer les fonctions naturelles du corps, ce qui est atteint par l’élimination de ces toxines accumulées et le nettoyage des canaux de circulation cela s’appelle shodhana ou la détoxification des humeurs ayurvédiques.

La restauration du feu digestif correspond à un processus appelé shamana ou la pacification des humeurs.

Cependant avant de pouvoir augmenter l’immunité, les processus de détoxification ou de pacification doivent avoir lieu. En effet, un corps non préparé à recevoir ces réjuvénatifs n’en tirera aucun bénéfice. Les réjuvénatifs correspondent aux moyens d’obtenir des tissus du corps de la meilleure qualité qui soit. Il s’agit du moyen de promouvoir tous les processus de transformation du corps physique jusqu’à la culmination de la production de l’essence raffinée appelée Ojas.

La nature d’Ojas est différente d’une personne à l’autre en raison de la constitution de naissance, du feu digestif, du mental……ect. Aussi, le niveau d’immunité de chaque individu est variable.

Augmenter sa vitalité?

La stratégie de promotion d’augmentation de la vitalité est différente d’une personne à l’autre, cela montre bien que l’approche ayurvédique n’est pas une approche orientée vers les médicaments exclusivement.

Réduire l’Ayurveda au développement de plantes à visées immunologiques serait largement diminuer l’Ayurveda …..

Il existe nombre de plantes, animaux minéraux ayant des propriétés immunologiques importantes mais pour pouvoir en obtenir les bénéfices, il faut les utiliser selon les principes de l’Ayurveda. Il apparaît ainsi essentiel de comprendre l’approche immunologique de l’Ayurveda plutôt que d’en étudier les plantes qui possèdent ces propriétés spécifiques.

L’Ayurveda une vision holistique qui prend en compte le triptyque patient, pathologie et plante, ici on ne traite pas uniquement les symptômes d’un système déconnecté du corps entier! 

Traduit et adapté de Concept of immunology in Ayurveda, dr Ram Manohar, Charaka samhita par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :