téléphone

+33 752 12 2623

E-mail

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Introduction

Le principe de l‘oléation en Ayurveda représente une des préparations indispensable qui doit être réalisée avant les bio-purifications de panchakarma.

En effet, les processus de purification dépendent de la mobilisation des humeurs depuis les tissus du corps et qui sont réalisées pratiquement par le biais de l‘oléation et de a sudation.

Parmi ces deux procédés, l‘onction ou oléation, est une thérapie majeure qui permet d’avoir une meilleure idée du produit de sortie des bio-purification.

En effet tous les purifications ayurvédiques sont quantifié et qualifiées pour ce qui concerne es matières expulsées par le corps pendant ces mêmes procédés. Ainsi, selon leurs caractéristiques, la durée de réalimentation progressive et de traitement sera différente.  En cela il s’agit réellement d’un processus clinique.

En réalité l ‘oéleation constitue un processus délibéré très ancien pratiqué en tant que procédure pré-opérative.

Elle reste importante puis qu’elle rentre dans les 6 procédures thérapeutiques données par les textes sous le nom de snehana.

Etymologie :

Sehana est dérivé de la racine sanskrite « sneha » qui signifie : donner de l‘affection, lubrifier.-   

Dans les textes ayurvédiques, le mot sneha possède différentes significations dans différents contextes :

  • une propriété, un caractère, une qualité,
  • l ‘essence des tissus (le sara),
  • l ‘affection,

–      la couleur ou la finesse, la brillance,

  • un des 6 procédés thérapeutiques,
  • toute substance oléagineuse tee que le ghee, les huiles végétales ou les muscles et la moelle osseuse.
  • un lubrifiant.

En termes sneha implique une substance qui apporte de l‘onctuosité ou de la lubrification. Et c’est bien ce que le terme sneha signifie : gras, graisseux, lubrifié, affection, amour, gentillesse et tendresse.

Snigdha = ce mot dénote une propriété présente dans une substance donnée et indique la présence d’onctuosité dedans. Cette substance est capable de promouvoir la force, la couleur, le brillance et la viscosité, ainsi qu’une forme de tendresse des tissus du corps.

Ces substances augmentent l’humidité (kleda) dans le corps.

Ainsi le terme snehana ou l’oléation signifie une thérapie qui possède la propriété snigdha. Et qui augmentent dans le corps physique.

Dans certains cas, le terme sneha est utilisé pour les applications externes  de substances grasses sur le corps mais pour l ‘Ayurveda cela correspond souvent à des applications en interne.

Définition :

Charaka Samhita définit l‘oléation comme la procédure par laquelle l‘onctuosité sécrétrice, la liquéfaction, la tendresse et l’humidification du corps sont achevées.

Cette référence en particulier possède une grande importance au regard de l‘oléation interne pour les procédures de purification.

Les signes et symptômes décrits pour l’oléation optimale sont essentiels, et ces signes spécifiques ne peuvent être apportés que par cette dernière.

La nature onctueuse sécrétrice du procédé fait vraisemblablement référence au principe de dilution ou de diffusion.

Une fois que la concentration optimale de « gras » ou de matières grasses est atteint dans le corps, l ‘excès va traverser les cellules, les tissus et se manifester à l’extérieur. Cette diffusion ou débordement se nomme « vishyandana » en sanskrit.

Paramètres permettent d’évaluer l’état du corps après une procédure d’oléation :
  • l ‘onction est évaluée par le degré de lubrification ou d’onctuosité dans le corps, des selles et de la peau.
  • la nature  sécrétrice des matières grasses par leur expulsion dans les selles entre autre.
  • le corps physique devient souple et brillant.
  • la consistance des selles, leur densité : flottent elles ou coulent elles dans l‘eau ?
  • la présence ou non de diarrhées.
Importance donnée à l’oléation.

L’onction ou oléation (lubrification interne) est importante et pas uniquement en médecine interne mais également pour toutes les autres branches de l’Ayurveda telles que l’orl ou la chirurgie.

Les techniques de bio-purification du corps dans le cadre des traitements pathologiques sont largement mentionnés dans les textes comme ceux qui éradiquent ces pathologies à la racine. Néanmoins pour que les humeurs du corps puissent être éliminées elles doivent être humidifiées et se trouver dans un état approprié pour l‘élimination.

Cet état des humeurs (vata, pitta, kapha) qui débordent de leur site, en excès dans le corps est techniquement appelé « utklesha ».

Le texte le plus récent, d’Ashtanga Hridaya à mentionné les 6 procédés thérapeutiques dont l’oléation fait partie et possède son importance dans la partie traitements peut être facilement comprise.

Au niveau des traitements, deux lignes principales ressortent :

  • l‘expulsion des humeurs ou techniques de purification, (le panchakarma)
  • la pacification des humeurs.

Notre corps physique possède des affinités particulières avec les matières grasses, ainsi il peut être considéré comme composé essentiellement par ces dernières. D’un autre point de vue, le corps physique provient des gamètes qui sont elles-mêmes composées de tissus onctueux.

Or les humeurs ayurvédiques qui possèdent cette onctuosité sont l‘eau / terre et le feu/eau (kapha et pitta), aussi le dérèglement de l‘humeur air/ éther et plus spécifiquement de la composante sécheresse est pacifiée par l‘apport d’onctuosité.

l‘ensemble des fluides du corps humains, du premier tissu au dernier à l‘exception des os possèdent une part d’onctuosité. Ces derniers maintiennent les fonctions normales du corps, et une augmentation de l‘onctuosité, accroîtra également les tissus constitutifs du corps jusqu’au dernier.

Pour l ‘équilibre de notre corps les matières grasses sont essentielles, mais encore faut il qu’elles soient de bonne qualités.  En effet la proportion de ces dernières diminue fréquemment dans les pathologies, ce qui provoque une forme d’émaciation..

Ce sont les matières grasses et les lipides qui permettent à a peau de devenir souple et qui préviennent l’évaporation indue de liquide vers l ‘extérieur.

La proportion de MG contenue dans le corps varie de 1 à 90% , et ces mêmes matières agissent comme des solvants, du moins pour l ‘Ayurveda.

l‘action d’humidification du corps par le processus d’oléation agit comme un solvant sur les humeurs morbides et par cette action, la majorité des impuretés du corps sont solubilisées.

Conclusion :

Considérées comme le meilleur matériel utilisable par le corps humain, les matières grasses, huiles, beurre clarifiés, la partie grasse de la viande et la moelle osseuse servent à ramener les humeurs ayurvédiques dans la cavité abdominale et procéder à l’expulsion de ces dernières. Si la bio-purification est réalisée sons onction et sudation, une fatigue sévère & une faiblesse générale se manifesteront conduisant à une aggravation de l‘humeur air/éther provoquant ainsi des désordres importants.

Traduit et adapté de chakara samhita, Bhava Prakasha, Vasant Pati a view on snehana, par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :