fbpx
téléphone

+33 752 12 2623

E-mail

vdbeadeschamps@gmail.com

Paris & Caen (calvados) :

Mer : 6-8 PM, Sam,Ven,Dim : 8AM-7PM / Caen : lundi, mardi : 9h-7pm.

L’Ayurveda connaissance de la vie dans tous ses aspects, nous permet d’avoir des astuces et des idées pour nous aider à nous adapter à l’environnement extérieur. Quand il fait chaud notamment.

Une des pathologies ayurvédique se nomme Daha elle se traduit pas une sensation de brulure, voir de chaleur interne et dans tous les cas implique une forte élévation de pitta dosha, l’humeur ayurvédique reliée au feu.

Bien souvent alors que va température extérieure s’élève, nous avons plus ou moins une propension à ressentir de la dans le corps.

Lorsque l’on regarde dans le dictionnaire sanskrit, on observe que ce terme fait également référence au troisième stade d’empoisonnement lorsque de l’ingestion d’une substance empoisonnée, il est précisé qu’outre la chaleur intense qui est ressentie dans le corps, des tremblements peuvent se faire également sentir.

Quelques manifestations de cette chaleur interne :

  • sensation de chaleur ou de brulure dans le corps, basée sur le degré d’aggravation du feu en interne, plus le ressenti est important plus l’aggravation se trouve à un niveau élevé.
  • Une soif excessive qui n’est jamais satisfaite.
  • Une forme de désorientation.
  • De la fatigue.

Comment aider le corps à retrouver de la fraîcheur?

Quelques aliments et activités qui aident à gérer ou lutter contre la surchauffe :

Pensez à boire régulièrement une gorgée d’eau à température ambiante, en effet la chaleur diminue les fluides du corps physique ce qui provoque une sécheresse de la gorge, du palais, des lèvres, et parfois des mouvements anormaux du corps avec une sensation de vertige possible.

Boire de l’eau conservée dans un verre en argent pur, ou utiliser de l’argent colloïdal peuvent s’avérer précieuse, tant pour l’immunité que pour lutter contre la chaleur ambiante. En effet, l’énergie intrinsèque de l’argent est froide.

En termes alimentaire :  le riz, l’orge, le blé, (et non le pain) les bananes, le melon, la pastèque, le lait de vache, le beurre,  le ghee,  la crème, le sucre Candy, le santal, le vétiver, les fleurs de sureau, les raisins noirs, la noix de coco verte et son eau, les légumes amères , le concombre, le haricot mungo, les pois chiches, les dates, les figues. Les plantes comme la coriandre et l’anis peuvent être consommées, en effet elles ne sont pas suffisamment chauffantes pour créer un problème et elles aideront la digestion.

Quelques activités à privilégier : prendre des bains ou douches tièdes ou fraiches, des vêtements en soie ou en lin sont plus appropriés en été, avoir des conversations douces et calmes, le vent frais, faire un courant d’air dans la maison avoir des jets d’eau artificiels dans la maison, s’exposer à la lune et ses rayons le soir, passer du temps en forêt sous les arbres, ou les fontaines ou jets d’eau, conserver quelques chose de frais sur le corps pendant un certain temps.

Quelques remèdes anti-chaleur simples  et pratiques :

  • Un enveloppement du corps dans une pâte d’orge revenue dans du beurre clarifié battu 100 fois avec de l’eau (shad dhauta ghritam). Ou mélangé à de la pulpe d’amalaki (embillica officinalis) ou encore mélangé avec une préparation type dhanyamla (préparation fermentée). Un enveloppement ne dépasse pas 20 à 30 minutes en général.
  • Un enveloppement dans de la pâte de santal blanc.
  • Se couvrir avec des feuilles de bananier, des feuilles de lotus ou pour nous des feuilles de bardane.
  • Le jus de fleurs et de tubercules de lotus, en boisson.
  • Le sucre Candy dissout et mélangé dans l’eau.
  • Le lait froid, cuit et à température ambiante.
  • Le jus de canne à sucre,
  • Asperger de gouttes d’eau fraîches.
  • Allongé sur le dos placer un pot en cuivre rempli d’eau fraiche juste au-dessus du nombril.
  • Boire une eau ou des feuilles de neem, de la cardamome ou du vétiver qui ont trempé toute la nuit.

Quels sont les facteurs causant une surchauffe interne du corps physique :

Tout ce qui vient provoquer le feu en excès.

  • Un excès d’alcool,
  • Une nourriture sèche et épicée,
  • La suppression de la soif et la faim même pendant juste une petite heure,
  • Une émaciation importante au préalable,
  • Une maladie chronique,
  • Une prise de médicaments sur du long terme,
  • Un empoisonnement,
  • Le stress,
  • Tous les déséquilibres du feu.

Alcools, vinaigres, fruits acides, eau froide ou glacée, crèmes glacées en excès et une majorité d’épices plutôt piquantes en gout ainsi que le sel, les produits fermentés, tels que le butter-milk, le yaourt ou le pain, le miel, la moutarde, l’assa foetida, une sexualité incontrôlée qui apportera une diminution des tissus en général accompagnée d’une baisse de l’immunité.

La colère, et la suppression consciente ou inconsciente de cette émotion. La suppression des urgences du corps.

Un excès de voyages, de temps de transports malheureusement trop commun aujourd’hui, un excès d’exercice physique trop de marche en particulier. En effet , ces dernières produisent un excès de fatigue accompagné d’une diminution des tissus du corps.

La suppression de la soif. En effet, elle entraine une baisse de la portion d’eau dans le corps physique ce qui en conséquence accroît la chaleur interne et plus particulièrement dans tous les systèmes. Ainsi la personne concernée devient distraite, le palais et les lèvres s’assèchent et provoquent un tremblement plus ou moins marqué au niveau de la langue et de la bouche. Il convient donc de s’hydrater à bon escient sans tomber dans le travers inverse non plus : sur-boire.

Un excès en volume et en qualité du deuxième tissu selon l’Ayurvéda (rakta).

Une diminution de l’ensemble des 7 tissus constitutifs du corps.

A éviter : la rétention des 13 urgences non suppressibles du corps, les combinaisons alimentaires incompatibles, le sport en excès dont l’excès de marche, la sur exposition au soleil aux heures les plus chaudes.

Plantes indiquées en cas de chaleur :

Par ailleurs les textes anciens ont même mentionné un groupe de plantes spécifiques pour lutter contre l’excès de chaleur :

Ce sont en général des plantes qui possèdent les propriétés suivantes froide, refroidissante, lourde, épaisses, denses, douces et très stables par nature. Ces plantes agissent comme refroidissantes, diurétiques antipyrétiques, purifiantes du deuxième tissu rakta et souvent comme vulnéraire.

Dont le santal (santalum album), lajja (le riz frit), la réglisse racine, guduchi (tinospora cordifolia) la tige, le lotus (nymphaea stellata) fleurs, ushira (vetiveria zizanoides), sariva (hemidismus indicus) racines.

Attention toutefois, ces plantes ou préparations qui les contiennent ne sont pas recommandées si le feu digestif est faible ou dans des cas de constitutions simples à dominante Kapha dosha, humeur ayurvédique eau et terre.

Ainsi on aura bien compris que nous devons nous adapter à notre environnement et non l’inverse….. et que la nature qui nous entoure regorge de tout ce qu’il nous faut pour aider notre corps à s’adapter correctement.

#chaleurayurveda #tropchaudayurveda #caniculeprevention #préventionchaleur #ayurvedasurchauffe #normandieayurveda #fondamentauxayurveda #ayurvedafrançais #ayurvedasaisons #pratiquerayurveda #ayurvedaparis #ayurvedacaen #heartofayurveda #bruleayurveda #bonnesanteayurveda #vivrelayurveda #mavieayurvedique #naturopathieayurvedique #heartofayurveda  #jemaintiensmonimmunité  #yogajournal #lejournalduyoga

Traduit et adapté de Madhava Nidana, Charaka Samhita,  par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda ©
tous droits réservés.

Venez nous voir pour bénéficier d’une consultation en naturopathie ayurvédique, bilan alimentaire, un massage ayurvédique, un cours de yoga, ou pour en apprendre plus sur d’Ayurveda, avec un cours ou encore un soin nécessaire à votre équilibre!

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

https://f92584a3.sibforms.com/serve/MUIEAMLhD3xrGtNTU9hJD1xBf_-s9tjQr8f3Z2ABbc_sKqJ_gvDmJyliaiSO8pJTACrb9V3CFl-hhfqJ5olGyUTnW6FgZNLIh0xJku_l4luMS_VQiuU9H8ZSHaJnKLOEwFLFrMdDIq8CnX9GcKgMb4xl3MBlOdQfnA1r8FX4lpatHJAKXNUOTFVVJ9IKXhvrwQFFV82dIiX_EMNW