téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Les enseignements et les pratiques ayurvédiques, trouvent leur source dans les Veda, plus particulièrement l’Atharva Veda; néanmoins, il existe des textes propres et spécifiques qui ont été écrits après.

Les enseignements et les pratiques ayurvédiques, trouvent leur source dans les Veda, plus particulièrement l’Atharva Veda; néanmoins, il existe des textes propres et spécifiques qui ont été écrits après.

Tous les concepts ont été vus et compris au travers de la méditation par les sages de l’époque; Brahma aurait écrit un texte de médecine ayurvédique qui comprenait 1 lakh de versets en sanscrit soit 1000 chapitres, appelé Brahma ayurveda.

Ce texte n’est plus disponible aujourd’hui.

Les textes actuels contiennent 120 chapitres et 8 partitions ou branches; ils ont été conçus pour ceux dont le niveau compréhension initiatique restait insuffisante.

Le savoir a été transmis de génération en génération par voie orale, lors de la transcription des enseignements, certaines connaissances ont été perdues.

L’ensemble du savoir aurait été transmis aux dieux, puis à certains sages selon un système de maître à disciple uniquement (Gurukula système) et avec une division en trois branches qui donne les trois textes fondamentaux de “ la grande triade”.

Charaka samhita appartient à cette triade et représente à ce titre un des piliers de l’Ayurveda. Composé de 120 chapitres, 8 sections ou divisions, la datation probable du texte  est de 500 avant l’ère chrétienne.

Il aurait été écrit par Agnivesha, ce qui est mentionné dans le texte lui-même en fin de chapitre puis un deuxième auteur Charaka et un troisième Dridhbala est mentionné dans la section traitement et plus loin.  

Qui était Charaka ?

Celui qui va de lieu en lieu et soigne les gens, tout en distribuant le savoir;

une autre version nous dit qu’il s’agit du sage qui a un ermitage dans la campagne et qui y reçoit les gens pour les soigner.

Le découpage nous donne :

  • Le sutra sthana : 30 chapitres, il s’agit du fil conducteur global (sutra) qui va donner tous les principes et clés de compréhension de l’ensemble du traité.
  • Le nidana sthana : 8 chapitres, la section dédiée au diagnostics, avec ses outils et aux facteurs étiologiques.
  • Le vimana sthana : 8 chapitres, la division reliée aux méthodes de mesures des humeurs (doshas) et la méthode d’enseignement.
  • Le sharira sthana : 8 chapitres, la partie dédiée au corps humain de l’embryologie, le développement du foetus, sa composition.
  • Le indriya sthana : 12 chapitres, les signes et symptômes avant la mort ou annonçant la mort.
  • Le chikitsa sthana : 30 chapitres, les traitements accompagnés de tous les sous types pathologiques signes et symptômes.
  • Le kalpa sthana : 11 chapitres, la pharmacie, l’art des préparations pharmaceutiques.
  • Le siddhi sthana : 12 chapitres, ou l’atteinte complète, le succès relié au panchakarma.

Sa spécialité est la médecine interne, plus particulièrement tout ce qui concerne les traitements; cette section comprend 30 chapitres dont 4 dédiés aux processus rajeunissement, 4 dédiés aux aphrodisiaques en vue de la préparation à la conception.

On y trouve les particularités la section qui décrit les signes et symptômes de la mort imminente. Cet aspect n’est présent nul part ailleurs dans la littérature ayurvédique.

Il y a également une explication scientifique très détaillée des 6 goûts de l’Ayurvéda dans la partie dédiée aux concepts de base.

4 chapitres dédiés aux processus de rajeunissements et aux aphrodisiaques.

On peut noter une influence importante du bouddhisme, notamment dans les principes de base

L’apprentissage de l’Ayurveda se fait encore aujourd’hui en récitant les shlokas en sanskrit par coeur d’un bout à l’autre des textes

Ces textes ont d’ailleurs été conçus à cet effet et de telle manière qu’ils puissent être récités et retenus plus facilement.

cf video du sutra sthana de charaka samhita tout en sanskrit avec les pauses et la rythmique de récitation du texte.

Traduit et adapté de Charaka samhita, Ayurveda Itihasa par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Recommended Articles

1 Comment

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :