fbpx
téléphone

+33 752 12 2623

E-mail

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Introduction :

Le foie appelé Yakrit en sanskrit représente l’organe glandulaire le plus important du corps humain en terme de volume et de poids.

Pour l‘Ayurveda, le foie est considéré comme un organe important du corps depuis la période védique. C’est le texte de Sushruta en 500 avant JC, qui lui donne un emplacement, Rajaka pitta, sous-humeur du feu/eau relié au métabolisme, de situation anatomique au niveau du foie actuel.

Le texte de Charaka en 1000 avant JC, avait mentionné les canaux du sang, ayant pour origine le foie et la rate. Ici, il identifie le deuxième tissu constitutif du corps rakta ou l’hémoglobine du sang. Cette description est intéressante lorsque l’on sait que la rate est à l’origine de la formation des globules rouges.

Cependant, il faut attendre le 16ième siècle avec le texte de Bhava Prakasha pour avoir la description de Yakrit et surtout son emplacement au niveau de l’hypocondre droit. Ce dernier constitue ainsi la racine de shonita le sang et de l’humeur feu/eau ou pitta.

La complexité incroyable de la chimie du foie et son rôle fondamental dans la physiologie humaine amène à douter que de simples remèdes à base de plantes peuvent apporter des résultats étonnants et incroyables.

En effet, le foie est en effet au cœur des fonctions métaboliques des nutriments ou l’expulsion des déchets du métabolisme.

Ainsi, lorsque l’on parle de problèmes au niveau du foie, souvent, l’objectif premier est d’accélérer le processus de détoxification. Ensuite, d’aider la protection contre de futurs dommages probables au niveau de cet organe.

Quelques plantes aux propriétés hépato protectives :

Tinospora cordifolia, Guduchi :

plante de prime importance pour l’Ayurveda. Principales propriétés : régénérative, revitalisante & promotrice de la longévité. En terme moderne, cette plante possède comme substance active la tinosporine un composant qui permet de corriger l’immunosuppression associée aux fonctionnements hépatiques dérangés.  Son goût principal est piquant, amer, son métabolite est doux, son énergie intrinsèque chauffante, elle possède les propriétés suivantes : lourde et onctueuse. Elle équilibre les 3 humeurs ayurvédiques.

Le poivre long, piper longum, Pippali :

commun à tous les repas indiens, antiasthmatique, anti-inflammatoire, hypo-cholesterolémiant, immuno- modulateur, il contient des alcaloïdes. Son extraction dans du lait semble apporte une protection des hépatocytes pour régénérer les cellules du foie. De goût piquant, de métabolite doux, son énergie intrinsèque est chauffante, ses qualités sont la légèreté, la pénétrance et l’onctuosité. Il équilibre les 3 humeurs.

Boerrhavia diffusa, Punarnava :

cette plante utilisée par les tribus indiennes dans le traitement de certains désordres hépatiques et pour les inflammations internes. Elle est utile pour les oedèmes, ascites qui résultent d’une cirrhose du foie.  De plus, s’agit d’un hépato-procteteur contre les triglycérides, hypo-cholestérémiant. La principale substance active est la punarnavarine, la punarnavoside (deux alcaloïdes). De goût doux, amer et astringent, de métabolite doux, son énergie intrinsèque est chauffante, ses qualités sont asséchant et léger, elle équilibre les 3 humeurs ayurvédiques.

Andrographis Paniculata, Kalamegha :

plante plus connue sous le nom « reine des amères ». La substance active moderne se nomme l’andrographolide. D’après l’Ayurveda son goût amer, son énergie chauffante, ses qualités légères et asséchante, son métabolite piquant, équilibrent l’eau/terre ainsi que l’eau/feu. En effet, ses propriétés hépato- protectives ont été démontrées contre la toxicité du paracétamol.

Phyllanthus Niruri, Bhumyamalaki :

considérée comme une plante antivirale dans l’hépatite B, la substance active est la phyanthine, l’hypophyanthine & le tricotanol. Leur action se situe au niveau des hépatocytes. L’Ayurveda la considère de goût amer, astringent, doux, de métabolite doux. Ses  qualités sont légères et asséchantes, son énergie intrinsèque est froide et elle équilibre l’eau/terre ainsi que le feu.

Berberis Arishta, Daruharidra :

cette plante a été utilisée pour le traitement des jaunisses son action est liée à sa substance active la berbérine. En termes ayurvédiques, son goût amer, astringent, son métabolite est piquant son énergie chauffante, ses qualités légère et asséchante, elle apporte l’équilibre des humeurs eau/terre et feu/eau.

Picrorhiza kurroa, Katuki :

son utilisation traditionnelle révèle une utilisation pour les désordres du foie, les fièvres…. La substance active : le kutkoside, les iridoïdes, les glycosides, les picrosides. Il s’agit d’un puissant antioxydant. D’après les textes, son goût est amer, son métabolite piquant et son énergie froide, de qualités légère et asséchante, elle équilibre les humeurs eau/terre et feu/eau.

Techoma Undulata, Rohitaka :

plante testée sur les « blessures du foie » également, puissant anti-oxydant. Substance active : glycosides, flavonoïdes, tannins, saponines, triterpènes. En ce qui concerne l’Ayurveda, son goût : amer, astringent, ses qualités sont légère, asséchante. Son énergie est froide, son métabolite est piquant. Elle équilibre l’eau/terre et le feu et l’eau..

Eclipta Alba, Bhringaraja :

végétal tonifiant du sang puissant, utilisé pour le traitement des cirrhoses et des hépatites. Substance active : l’ecliptine. Son activité se situe au niveau de l’augmentation du flux biliaire. Pour l’Ayurveda, son goût est amer et piquant, son métabolite piquant. Son énergie intrinsèque est chauffante et ses qualités : légère, asséchante et pénétrante. Elle permet d’équilibrer les éléments terre/eau et feu/eau.

  Tephrosia Purprea, Sarapunkha :

traditionnellement connue pour traiter les attaques fébriles ou les obstructions du foie. Dans les textes ayurvédiques son goût est amer et piquant, son métabolite est piquant, son énergie est chauffante, de qualités légère, asséchante et pénétrante la plante équilibre les éléments terre/eau et feu/eau.

Modes d’action.

L’Ayurveda indique que le foie est le lieu ou le feu digestif au sens large prend naissance.

En effet, toutes les plantes en lien avec le foie, équilibrent les éléments feu /eau et pacifient également l’eau et la terre. De plus, la plupart des plantes hepato-protectives sont prédominantes en goût amer, piquant, possèdent des propriétés apéritives, digestives et carminatives. De plus, elles permettent de réguler le feu dans le corps, de le renforcer en général au niveau digestif central et tissulaire.

Enfin, ces goûts en particulier possèdent la capacité d’améliorer le métabolisme tout en permettant la digestion des déchets riches en nitrogène collectés par le corps physique.

La majorité des plantes possèdent des propriétés de légèreté (faciles à digérer), sécheresse, leur énergie chauffante bien souvent augmente plus l’énergie du feu ainsi que les processus métaboliques.

Les types de protection diffèrent en fonction de plante utilisée :

Techoma Undulata est efficace dans la stabilisation des membranes des hépatocytes en prévenant l’entrée des toxines au niveau cellulaire.

Berberis Arishta, Tephrosa Purpurea, Piper Longum produisent une régénération des cellules du foie par stimulation des polymérases nucléaire et augmente la synthèse des protéines, des ribosomes.

Tinospora Cordifolia augmente la production des cellules de Kuffer en augmentant l’immuno modulation.

Quelques formulations classiques : phala trikadadi kwatham, vasa guduchyadi kashayam, arogya vardhini, rohita arishta, patoladi katurohinyadi kashayam.

Conclusion :

Les sages de l’Ayurveda ont utilisés toute leur sagesse pour créer des formules qui peuvent faire fonctionner le plus paresseux des foies, si elles sont judicieusement utilisées.

La logique sous-jacente veut que de telles formules rende de la vigueur à l’organe tout en contribuant à restaurer ses fonctions « normales ».

Traduit et adapté de chakara samhita, Bhava Prakasha, A review on hepato protective harbs used in Ayurveda, Giby Abraham, par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Venez nous voir pour une consultation en naturopathie ayurvédique, bilan alimentaire, un massage ayurvédique, un cours de yoga, d’Ayurveda ou un soin adapté à vos besoins!

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

Articles recommandés

Heart-of-Ayurveda

Recevez notre newsetter chez vous!

%d blogueurs aiment cette page :