téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

La grossesse est une période délicate. En effet, pendant 9 mois le fœtus va se développer dans le ventre de sa mère impliquant de nombreux changements, physiques, hormonaux et subtils.

Prendre une plante n’est jamais anodin, encore moins pendant cette période particulière.

En effet, il existe des plantes aux propriétés abortives, d’autres régulant les hormones…….et une majorité d’huiles essentielles sont à proscrire de l’utilisation.

 

Les écrits ayurvédiques concernant la période de gestation donnent le détail mois par mois du style de vie et du régime alimentaire à suivre. Ils précisent que les plantes à dominantes chaudes, et surtout pénétrantes ne doivent pas être utilisées ; seuls les groupes de plantes dont le goût est doux sont autorisés.

De même concernant l’alimentation, la saveur douce est à privilégier.

 

Voici une liste non Exhaustive des plantes européennes contre-indiquées pendant la grossesse :

 

Plantes abortives :

L’acore, l’Aristoloche , Le concombre amer, Le bouleau, L’épurge, Le laurier, Le laurier des bois, La lavande aspic, La menthe poivrée, La menthe pouliot, L’orge, La rue, La Sabine, Le safran, La viorne, Le Withania somnifera.

 

Plantes contenant des phyto-oestrogènes, agissant sur le cycle féminin :

Le soja, La luzerne, Le houblon, Le trèfle rouge, Le lin, Le kudzu, Le ginseng, Le saule blanc, La sauge officinale, Le souci, Le lin.

 

Les plantes emménagogues, qui favorisent l’apparition du cycle menstruel.

L’armoise commune et les autres armoises.

 

Les plantes contenant de la progestérone naturelle , agissant sur le cycle menstruel :

Le gattilier, L’alchémille, La grenille, La mélisse, Le lycope, La verveine.

 

Les plantes ocytociques (l’ocytocine est le nom de l’hormone qui déclenche le processus du travail dans l’accouchement) :

Le buis, La bourse à pasteur, Le gremil, Le framboisier, L’ hydrastis, Le genêt à balais, Les alcaloïdes.

 

Les plantes à anthraquinones stimulent les mouvements intestinaux mais aussi les muscles lisses de l’utérus:

La sénée, La bourdaine, Le cascara, La rhubarbe de Chine, L’aloe verra, Les gousses & graines de Tamarin.

 

Les plantes déconseillées :

L’agripaume, La balotte noire, La busserole, Le fucus, La partenelle, Le gui, Le millepertuis, Le melilot, La petite pervenche.

 

De manière évidente, avant toute consommation n’oubliez pas de prendre conseil auprès de votre médecin & de votre pharmacien.

Traduit de l’anglais et adapté par Vaidya B Deschamps pour Heart of Ayurveda.

 

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :