téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

La grossesse est une période délicate de transformation du corps physique mais également de l’état psychique de la femme. Il est donc judicieux de suivre des règles simples pour avoir une vie saine pendant toute cette période.

L’Ayurveda donne une vision de la femme ainsi que de sa capacité à s’occuper des enfants comme l’un des fondements de la société ou elle vit. Ainsi une femme issue d’une société où elle est protégée, en sécurité et heureuse va permettre à ces qualités de se manifester naturellement dans cette même société.

L’approche ayurvédique de la maternité, de la grossesse ainsi que de l’accouchement est une approche holistique et donc globale.

Les préconisations touchent le régime alimentaire, le comportement et les activités quotidiennes, et ne se limitent  pas uniquement à la maman et au bébé mais elles couvrent également toute la famille dans laquelle l’enfant naîtra. En effet, tout ce qui touche la femme enceinte va également toucher et nourrir l’enfant de la même manière.

Les textes mentionnent qu’une femme enceinte doit être heureuse, vêtue de blanc, respecter le célibat, rester pure en pensées et esprit et tournée vers le divin.

En matière alimentaire, les ingrédients légers à digérer, ayant des propriétés apéritives, tonifiantes, onctueuses et douces sont à privilégier.

Le premier trimestre est plutôt caractérisé par des aliments liquides, froid en énergie et doux en goût dans l’objectif d’enrayer les nausées et/ ou vomissements liés à cette période.

Les soupes de viandes sont préconisées pendant le second trimestre pour combler le besoin en protéines.

Les plantes à privilégier pendant cette période vont décroitre les humeurs feu/eau et air/ether et pour aider la croissance du foetus ainsi que de la maman.

Enfin le tribulus est généralement utilisé au sixième mois pour éviter les oedèmes.

Les lavements du colon à l’huile sont préconisés au 8ème mois pour soulager la constipation enfin les tampons à l’huile au niveau du col de l’utérus sont réalisés pour relâcher le périnée et favoriser l’effacement et la dilatation pendant le travail.

Conseils à suivre pendant la grossesse :

Les légumes cuits sont à préférer pendant toute cette période plutôt que les légumes crus, voir des salades; ces dernières ne devant être consommées qu’en quantité moindres pendant les repas. En effet, ces derniers sont plus faciles à digérer, le cru lui est plus lourd, voir asséchant pour le corps  il provoquera des irritations du colon voir des constipations.

Les lentilles corail comme les jaunes, ou le haricot mungo coupé en deux parties sont faciles à digérer; elles sont équilibrées et nourrissent le corps.

En revanche, les pois chiches, les haricots type fayots et autres lentilles ne doivent eux être consommés qu’occasionnellement; ils nécessitent d’être trempés toute une nuit avant d’être cuits correctement. Le tofu peut être consommé avec modération.
Les céréales telles que le riz, l’avoine ou l’orge, le millet, l’amaranthe, la quinoa, le seigle ou le sarrasin peuvent être consommés.

Un porridge sans lait de vache,  avec un peu de cannelle, de cardamome, de chips de noix de coco, de raisins et autres fruits secs trempés est facile à digérer et reste très nutritif; il tient chaud et donne de l’énergie au corps physique.

C’est une période ou il est préférable d’éviter le pain. Le pain est fermenté dû à la présence de levain, ou d’autres ferments il est donc par nature obstructif.

Les graines et noix tout comme celles de courges, de sésame, de tournesol, les pignons, les amandes blanches, les noix, noisettes, pistaches ne doivent être consommées qu’en très faibles quantités puisqu’elles sont lourdes à digérer et qu’elles augmentent l’humeur “air /éther” de par leur nature. Il est judicieux de les faire tremper, ou d’en faire une pâte et plus particulièrement les amandes blanches, moins nocives.

La noix de coco sous toutes ses formes peut être consommée en été et dans des climats chauds (n’étant pas de notre pays, il convient de lui préférer d’autre fruits).
Tous les fruits et plus particulièrement les pommes, abricots, poires, raisins, prunes (douces), myrtilles, framboises et fraises, les figues fraîches et les dates peuvent être consommées sans problème.

Parmi les produits laitiers, le beurre clarifié “ghee”, est de loin le meilleur car il  peut être cuit avec à peu près tout (sauf viandes et poissons).

Le lait, en raison de sa qualité lourde, doit être pris chaud et de préférence assaisonné avec du gingembre sec, de la cardamome, de la cannelle ou du curcuma et coupé avec de l’eau si nécessaire.

Les meilleures alternative au lait de vache sont peut être le lait de riz ou d’avoine bien très riches en eau.

Le fromage frais, plus facile à digérer que les fromages trop vieux ou trop durs; est de toute manière consommés avec du poivre pour stimuler la digestion, de plus si il peut être consommé le midi il est préférable de l’éviter de soir car il producteur de mucus et autres sécrétions dans la sphère ORL.
La viande rouge devrait être évitée idéalement car elle est lourde à digérer, les viandes blanches peuvent être consommées comme la dinde ou le poulet plus particulièrement durant le second trimestre où l’apport en protéines est nécessaire.

Le poisson lui est très chaud en énergie et, il est donc préférable de consommer des poissons de rivière plutôt que des poissons d’eau de mer qui avec leur excès de sel vont surchauffer l’organisme de l’intérieur.
Le sucre blanc devrait être remplacé par du jaggery (de la mélasse) ou du sucre de canne voire même du miel.

En se souvenant bien que le miel n’est pas stable à la cuisson et qu’il perd ses propriétés en devenant un poison dès qu’il est chauffé.

Les thé et les cafés peuvent être consommés, bien que les tisanes et thés aux herbes soient meilleurs pour la santé.particulièrement le thé à base de racine de gingembre qui augmente le feu digestif, en supprimant mucus toxines ce qui explique qu’il ne doit pas être consommé régulièrement. Concernant les tisanes certaines plantes sont à proscrire puisqu’elles sont clairement abortives comme la sauge ou le framboisier.

Les essentiels parmi les épices : le cumin, la coriandre, le fenouil. Ces derniers vont équilibrer les humeurs et augmenter le feu digestif, ils peuvent être utilisés librement. Le curcuma, la cannelle (avec parcimonie), les noix de muscades, et les herbes fraîches telles que la coriandre peuvent elles aussi être utilisées.

L’ail, le poivre noir, piment ainsi que le gingembre doivent en revanche être utilisées avec modération en raison de leur qualité pénétrante.

L’Assa foetida peut également être utilisé notamment pour cuire les lentilles comme pacifiant humeur l’air/ether et aussi dans le chou, les haricots et autres poids secs.

Les textes classique disent ceci  » si une femme enceinte prend soin d’elle comme cela est conseillé dans les textes védiques, elle donnera naissance à un enfant qui n’aura aucune maladies, et possèdera toutes les qualités nécessaires à une longue vie. La maman quant à elle, conservera sa bonne santé.  En réalité, les préconisations visent à rendre les os du pelvis plus souples et activer les fonctions de l’air, ether dans cette zone plus facilement. »

Vaidya Lakshmi, Chakrapani, Charaka samhita, Bhava prakasha, Dr Valnet, Prasuti tantra, Larousse des plantes traduit et adapté par Vd Beatrice Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, pensez à consulter.

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :