téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

La notion de Karma apparaît à plusieurs reprises dans les textes Ayurvédiques, c’est même un mot vraiment courant dans le langage mais souvent il a perdu son sens premier.  

Les premières définitions remontent à la philosophie de Vaisheshika.

Littéralement, Karma veut dire action, en réalité il s’agit de tout ce qui bouge et qui est en mouvement.

Selon la définition, le Karma représente l’action désirée par celui qui l’effectue.;la substance matérielle dans laquelle existe les qualités et les actions est dynamique et mobile par nature.

Elle possède la capacité de causer des séparations, mais ne peut pas posséder une autre action ou qualité.

L’action représentée par un effort curatif est également appelée Karma, cela contient l’ensemble des actions subtiles qui sont dans un état latent, non encore manifestées au niveau grossier.

Classification ayurvédique:

  1. les actions réalisées dans le monde physique.
  2. les différentes actions vertueuses telles que les sacrifices.

Quelles que soient les actions réalisées par une personne, bonnes ou mauvaises, il faut laisser de côté le fruit des actions et donc l’attachement que nous avons aux résultats; cependant  bien souvent, on observe l’action non pas pour elle même mais en vue du résultat.

Elles sont de trois types :

  • pures et sages
  • passionnées
  • noires et sombres

Il n’y a pas que les actions physiques qui rentrent sous le terme karma, la parole ainsi que la pensée définissent également ce terme.

Or les actions de l’esprit se situent à trois niveau le mental (ou la pensée), le vocal par la parole et enfin l’action physique.

Si on cherche à comprendre de manière littérale il est très clair que les actions mentales circulent sous forme vibratoires, donc extrêmement subtiles.

On peut donc comprendre aisément que tout part de l’intention…. intention, qui va générer des paroles bien souvent et ensuite des actions. Si on prend l’exemple de la colère.

ainsi, tout ce qui concerne les deux éléments air-ether produisent les activités physiques, mentales et vocales ainsi que les différents types de circulation dans le corps.

En quoi nos actions mentales, vocales et physiques sont elles importantes?

Cela suppose en réalité que tout part de l’intention que nous avons et les textes anciens sont très clairs la dessus. C’est d’ailleurs sur ces intentions que sont basés les codes de conduite “sadavritta” et sur les actions justes.

A quoi correspondent elles?

Sommes nous liés à elles par leurs conséquences ?

La théorie qui a évoquée la première la causalité entre nos actions ainsi que leurs effets apparaît chez Samkhya.  Selon cette dernière l’effet pré-existerait dans la cause,ou plus exactement, cela signifie que l’effet physique avéré existe sous forme de “germe” dans la cause physique ou matérielle.

Par exemple la graine contient l’arbre en elle, les fleurs et d’autres graines, l’arbre sera donc la résultante de la graine plantée pour peut qu’elle reçoive les conditions optimales à son développement, en résulte un arbre.

Deux aspects sont sous jacents:

  • la doctrine du changement réel qui repose sur le principe de conservation de l’énergie (en terme de masse atomique) et sa transformation. Tout cycle s’achève donc par la dissolution et la rétrocession de l’énergie.
  • la doctrine du changement apparent. qui laisse entendre que le changement n’est qu’une illusion et n’est pas réel; ce qui veut dire que lorsqu’une cause apparaît, il n’y a pas de réel changement dans sa substance ou sa forme. Le seul changement visuel est apparent.

L’Ayurveda a accepté cette “théorie de pré-existence des effets dans la cause” et elle se retrouve par exemple dans la connaissance des causes, symptômes et traitements pour une pathologie. En réalité c’est l’intégralité du système ayurvédique qui repose sur ce concept. Charaka l’explique par : “il n’existe pas de germination sans graine, le résultat correspond toujours à l’action. Une graine ne saurait produire de produit hétérogène, tel est le raisonnement.”

Traduit et adapté de Charaka samhita, Padartha Vignana par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :