téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

On peut observer dans les sociétés modernes, une recrudescence du stress et des maladies psychosomatiques qui affectent la qualité de vie de nombreuses personnes.  Aujourd’hui la technologie fait partie intégrante de notre vie et accélère un peu plus chaque jour notre rythme de vie, nous faisant croire que nous pouvons nous aussi agir aussi rapidement…..ce qui n’est pas le cas, l’action humaine même si elle peut être rapide est plus lente qu’un simple clic, et que toute la technologie.

Une bonne partie d’entre nous court après l’argent pour en avoir plus, toujours plus, laissant de côté la santé, et même en négligeant bien souvent les choses les plus élémentaires comme prendre le temps de bien manger ou simplement dormir correctement.

L’objectif de l’Ayurveda est de maintenir l’équilibre métabolique chez la personne en bonne santé et de soigner la personne malade.

Pour cela, on trouve plusieurs lignes de traitement dans les textes anciens : satvavyaja chikitasa, ce nom barbare qui signifie “toutes les thérapies visant à apaiser le mental et les émotions”; le terme sattva vajaya en sanscrit signifie le contrôle de soi, la force de l’esprit (ava jaya = la conquête, surmonter).

L’ensemble de ces pratiques vise à augmenter les qualités sattviques de l’esprit donc à augmenter la propension à la sagesse que nous avons tous en nous.

On peut également comprendre qu’il s’agit des types de traitements des pathologies mentales & psychosomatiques. Il existe toute une panoplie de méthodes visant à aider au contrôle de l’esprit : la peur, le surprise, la menace, dévier l’attention d’une personne en colère …

La première chose à faire est d’opter pour la compagnie des personnes ayant un meilleur discernement que soi-même et aussi plus de sagesse. Ainsi on se place dans un environnement bienveillant et positif pour pouvoir évoluer soi-même

On peut clairement parler de thérapies de prise de conscience. Se connaître soi-même, se libérer de ses désirs petit à petit, vivre une vie de détachement et de méditation sont les deux moyens prescrits pour augmenter la clarté et la lumière de l’esprit sur ce que nous sommes nous-mêmes.

Bien sûr dans notre société actuelle cela représente l’extrême opposé, il ne s’agit pas ici de renoncer à tout ni de s’isoler complètement mais un petit moment pour pouvoir prendre le recul nécessaire sur soi et l’ensemble des situations auxquelles nous sommes confrontés.

 

Le corps est assimilable à un chariot, nos organes des sens en sont les chevaux qui tirent ce chariot. Ce n’est qu’en tenant fermement les rênes que l’on peut garder le contrôle, si nous ne contrôlons pas les organes des sens, les chevaux partent dans toutes les directions.

 

La nature de l’esprit est telle qu’il court partout. Pour apprivoiser cet esprit, l’Ayurveda utilise les pratiques données par le yoga, bien que ce dernier soit une discipline indépendante, il reste une partie non négligeable des traitements ayurvédiques.

La pratique de la méditation permet ce contrôle des sens, petit à petit en changeant les comportements émotionnels de l’esprit au plus profond de notre inconscient.

Qu’est ce que la méditation? C’est une pratique qui consiste en la concentration de l’esprit sur un objet (la respiration par exemple) ou une action (le chant de mantra) ou une activité, pour obtenir un état de calme et de paix. Elle peut se pratique dans plusieurs positions debout, en marchant, assis et même allongé.

Il existe différentes méthodes : la concentration sur un objet, le fait de détourner l’attention, la pleine conscience.

La méditation de pleine conscience est un traitement qui permet de régler 80% des maladies depuis l’hyper-acidité, l’asthme, les pathologies cardiaques, le diabète ou les pathologies mentales comme l’épilepsie, les psychoses, les illusions, les hallucinations, la neurasthénie ou la dépression et même les maladies de peau.

C’est la pleine conscience qui va avoir le plus d’effets positifs à moyen et long terme. Pour quelles raisons ? Très simplement parce qu’elle nous permet de prendre conscience de nos négativités quelles qu’elles soient et de l’endroit duquel elles partent bien souvent. À terme, c’est par l’acceptation de ce qui existe dans l’instant présent qu’une transformation pourra s’amorcer.

Pourquoi l’acceptation? simplement parce qu’elle nous donne une vision réelle et objective de notre propre situation ou état émotionnel dans l’instant, puis moment après moment. L’état se transforme sans cesse et finira par laisser place à un autre. Plus nous serons dans notre propre observation plus nous comprendrons ce qui a déclenché cet état dans nos pensées et notre esprit.

Ainsi nous permettons à notre souffrance de diminuer en comprenant comment elle s’est générée dans notre esprit puis dans notre corps.

Ce sont des processus lents, car être objectif et conscient de soi-même prend du temps, voile après voile le soi se découvre progressivement. La conscience de soi est un long chemin dans lequel persévérence et patience restent indispensables.

Extraits de Therapeutic value of mindfulness in Ayurveda, Charaka Sahmita, le dictionnaire Monnier & Collins, vd Beatrice & Mathilde Honnigann pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :