fbpx
téléphone

+33 752 12 2623

E-mail

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Les techniques de panchakarma, ou bio-purification constituent sans doute les pratiques ayurvédiques les moins bien comprises  de l’Ayurveda.

En raison de l‘ignorance, elles sont souvent assimilées à un simple massage à l’huile ou abhyanga.

Hors l’Ayurveda préconise ces bio-purifications aux changements de saisons notamment, pour nettoyer le corps physique, augmenter la digestion et le métabolisme.

De tels procédés permettent au système biologique de revenir à l‘homéostasie et de se réjuvénerer rapidement. De pus ils facilitent les effets  pharmaco thérapeutiques des médicaments/ plantes administrées juste après. Ainsi le panchakarma est utilisé comme un ensemble de procédés promoteurs, préventifs, et curatifs.

une définition

Le terme utilisé est « shodhana » en sanskrit ce qui signifie purifier, nettoyer, raffiner, corriger, améliorer.

En effet, aujourd’hui de plus en plus de personnes sont victimes du stress, de l’anxiété qui conduisent directement à une mauvaise digestion, un manque de sommeil, des allergies ou des problèmes cardiaques, ou de diabète, une fatigue chronique, le cancer voir de l’ostéoporose. Tous ces désordres sont causés par des toxines profondément installées dans le corps physique bien souvent. C’est le processus entier du panchakarma qui permet d’éliminer ces toxines du corps, des tissus, des canaux de conduction (veines, artères, nerfs) de la digestion  et des fonctions mentales.

Le panchakarma constitue également un excèdent moyen de se maintenir en bonne santé.

La  réalité veut que si les humeurs ayurvédiques sont affectées de manière plus importante qu’un certain niveau, elles donnent naissance à des endotoxines qui s’accumuleront dans les canaux les plus petits.

Quelques indications, qui peut faire un panchakarma ?

Toute personne qui se trouve dans un stade d’excès ou d’aggravation des humeurs ayurvédiques ou ce que ‘on appelle le stade de « bahu dosha », manifesté par :

  • L’indigestion,
  • L’anorexie,
  • L’obésité,
  • L’anémie,
  • Une fatigue chronique sans effort accompagné d’une forme de lassitude, fainéantise,
  • Les éruptions cutanées, démangeaisons,
  • Une faiblesse généralisée, baisse de la force physique,
  • La dépression,
  • Une baisse des facultés mentales,
  • Les mauvais rêves,
  • Certains cas d’infertilité.

Les textes classiques expliquent que sans briser les berges qui l’entourent, il est tout à fait possible d’assécher un étang. C’est sur ce principe que repose le concept de purification.

Concrètement comme se passe un panchakarma ?

En trois temps :

  • Les procédures de préparations,
  • Les procédures de détoxification en elles-mêmes,
  • Les procédures post-détox.

Utilité et bénéfices :

  • Les humeurs pacifiées par les processus de détoxification ne réapparaissent pas. De la même manière que lorsqu’on coupe une plante sans retirer ses racines, elle repousse à la première ondée, si on retire les racines de la plante,  elle ne repoussera pas.
  • Les humeurs en déséquilibre sont éliminées, le métabolisme augmente, et les processus digestifs au niveau central et périphériques sont améliorés. Le statut de « bonne santé » est restauré. Les organes des sens, l’esprit ou les facultés mentales, le lustre de la peau deviennent plus clairs. La personne est moins affectée par le vieillissement, le processus de conception d’un enfant se produit naturellement.
  • Lorsque l’homéostasie est perturbée, il y a des processus d’anabolisme et de catabolisme perturbés qui résultent dans une diminution de la nutrition du corps  et donc de l’immunité, plus une mauvaise évacuation des déchets. Tous ces éléments conduisent à la création de radicaux libres qui causent des dégâts dans les tissus et résultent souvent en désordres métaboliques. Le panchakarma permet un retour à la normal avec un procédé de réjuvénation accéléré. De plus, il facilite l’effet pharmaco cinétique des remèdes administrés ensuite.
  • Ces thérapies sont également utilisées dans les cas d’empoisonnements chroniques, libérant ainsi e corps physique des substances toxiques.

Les procédures de préparations :

Leur objectif est de préparer le corps à subir les processus de détoxification. Elles impliquent :

  • L’amélioration des processus métaboliques du corps au niveau centra et périphérique à l’aide de plantes apéritives, carminatives. Par exemple : panchakoladi churna, hingavashtaka churna, chitrakadi, agnitundi vati…. En général pendant une période de 3 à 7 jours. Ce n’est qu’en fonction des signes et symptômes observés que ‘on procédera au stade suivant.
  • L’ingestion d’huile ou beurre clarifié en interne. L’idée derrière le procédé est d’augmenter la lubrification du corps en interne et en externe. Ce processus s’effectue lui aussi pendant 3 à 7 jours et en fonction des signes et symptômes observés on décidera de ‘arrêter ou e poursuivre.  Les massages à l’huile ou abhyanga vont suivre pendant 3 jours.
  • Des sudations humides ou fomentations sont réalisées après chaque massage. leur objectif est de diminuer les raideurs, lourdeur du corps et le froid interne.

Les cinq thérapies :

  • Vamana le vomissement thérapeutique :
    • Indications : congestions pulmonaires, lymphatiques, indigestions chroniques, oedèmes, bronchites à répétition, coups de froid, grippe, asthme.
    • Objectif : élimination de l’excès de kapha.
  •  Virechana : la diarrhée thérapeutique :
    • indications : toutes es pathologies de peau, inflammations, acné, fièvres chroniques, nausées, vomissements bileux, hépatites et jaunisses, es désordres du foie ou / et de a vésicule biliaire.
    • Objectif : évacuer l’excès de pitta des intestins.
  • Basti ou les lavements du colon : il en existe deux formes avec des décoctions, avec des huiles médicalisées.  Ce procédé est très différent des processus d’irrigation du colon.  Pour pus de détails voir le texte sur basti.
    • Objectif pacifier vata dosha.
  • Nasya ou l‘élimination des dosha par la cavité nasale. Il est dit que le nez constitue la porte d’entrée du cerveau. Un excès d’humeurs accumulées dans les sinus, la gorge, le nez ou la tête s’élimine par le nez. La force vitale ou prana est celle qui maintient les fonctions du corps physique telles que la mémoire, la concentration ou les facultés intellectuelles.
    • Indications : tous les désordres de l’énergie vitale, les congestions des sinus, les migraines, convulsions, certains désordres des yeux et des oreilles.

Le texte de Shushruta Samhitâ considère une dernière pratique très décriée par la médecine moderne :

La venesection thérapeutique ou saignée sous le nom de rakta mokshana. Les toxines accumulées dans le tractus digestif sont absorbées dans le sang et circulent ensuite dans le corps physique se logeant à différents endroits. Ainsi, les déchets métaboliques ne sont pas éliminés correctement  et les radicaux libres produits  provoquent des infections et autres types de problèmes.

Indications : désordres de peau, urticaires, éruptions cutanées, herpès, eczéma, acné, leucoderme, démangeaisons chroniques.

Procédé : on extrait une petite quantité de sang d’une veine facilement identifiable. Ce procédé permet de stimuler la rate, dans la production de substances antitoxiques & stimule le système immunitaire.

Les post procédures :

Les constitent en des mesures de récupération, sous forme d’un régime aimentaire, de changement de style de vie et de plantes adaptogènes. Les sont indispensabes après une des procédures et restent définies en fonction des matériaux sortis lors d’un des processus.

En conclusion, tout processus de bio-purification va affecter les canaux de circulation du corps en évacuant les métabolites toxiques du corps physique. Ces processus participent à la guérison du corps physique, et sont encore plus efficaces dans les cas de maladies chroniques. L ‘expulsion des toxines se fait à deux niveaux :

  • au niveau grossier ou celui des organes, des différents systèmes tels que le tractus digestif.
  • au niveau subtil ou cellulaire lui-même, au niveau de la membrane ou des molécules.

Ainsi, le panchakarma possède un rôle préventif, curatif et un rôle de réhabilitation. De plus si ce dernier est réalisé correctement, aucune complication sérieuse ne se produit.

Traduit et adapté de Chakara Samhita,Panchakarma: Cleaning and Rejuvenation Therapy for Curing the Diseases, Nishant Singh, Bio purification therapies, a review, V Patil, par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Venez nous voir pour une consultation en naturopathie ayurvédique, bilan alimentaire, un massage ayurvédique, un cours de yoga, d’Ayurveda ou un soin adapté à vos besoins!

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

Articles recommandés

%d blogueurs aiment cette page :