#santépeau #heartofayurveda #lustre #alimentationsaine #végétarien #satiété #faim #pitta #healthyskin #peau #peausaine #préventition #bienêtre #bienêtreparis

Tous les secrets d’une belle peau selon l’Ayurveda.

L’Ayurveda propose une approche selon laquelle, la peau est en fait le reflet de réalités cachées dans chacun de nos corps.

Les problèmes de peau sont rarement causés par un problème à la surface de la peau ; ils sont bien plus susceptibles d’être le résultat d’un déséquilibre plus profond, ce qui rend quelque peu inefficace le traitement localisé.

Au lieu de cela, nous devons également creuser plus profondément, sous la surface de la peau. C’est pourquoi les soins ayurvédiques visent à identifier et à traiter la cause sous-jacente des déséquilibres cutanés – une approche qui peut prendre un peu de temps, mais qui tend à offrir des résultats réels et durables.

Comment booster son propre bien-être & augmenter l’éclat de sa peau?

#peausanté #peau #prévention #éclat #ayurveda #heartofayurveda #ayurvedaparis
Selon l’Ayurveda, la peau constitue le reflet de notre équivibre intérieur dont le métabolisme, l’environnement et notre nature profonde.

1) Apprendre à penser de l’intérieur du corps vers l’extérieur la peau.

Quels facteurs prendre en considération concernant la peau ?

  • le système digestif
  • le sang
  • le foie
  • les déséquilibres de vata, pitta et kapha
  • Les perturbations émotionnelles
  • La saison

Ainsi, la plupart des problèmes de peau trouvent leur origine dans les profondeurs de l’organisme – déséquilibres digestifs, faiblesses des organes concernés ou excès de chaleur interne et de toxicité circulant dans le tissu sanguin – qui sont tous facilement exacerbés par les influences saisonnières et émotionnelles.

L’écologie de la peau nous apprend qu’elle est composée de 7 couches successives selon l’Ayurveda,

La peau est l’organe le plus vaste du corps et lié à vata dosha, qui se trouve aussi, en ce qui concerne sa santé, sous l’influence d’une des sous-catégories de pitta.

Selon l’Ayurveda, l’énergie pitta (bhrajaka pitta) est responsable de la couleur, de la texture et de la température de notre peau, ainsi que de son éclat et de sa brillance ; il régit la fonction de transpiration, transforme tout ce que nous appliquons extérieurement sur la peau (lotions, savons, médicaments, huiles, etc.) et métabolise tout ce qui entre en contact avec la peau de manière passive (comme la poussière, les produits chimiques, les irritants et les allergènes).

Il est également important de souligner que l’excès de chaleur et de rougeur – où qu’il se trouve dans le corps – est presque toujours un signe d’aggravation de pitta.

Ce qui la rend non seulement particulièrement vulnérable au déséquilibre de pitta, mais aussi un exutoire actif pour celui-ci.

Ainsi, l’équilibrage systémique de pitta peut contribuer grandement à la santé de la peau. Il permettra aux fonctions physiologiques essentielles de la peau de se poursuivre sans entrave, tout en aidant à prévenir l’apparition d’irritations cutanées.

Le feu est également très présent dans le duodénum et dans le sang, le foie et le tube digestif, qui ont tous un impact direct sur la peau. Un excès de pitta dans l’une de ces zones peut avoir un effet amplifié sur la peau.

Vous avez peut-être un appétit vorace, une soif excessive, une hypoglycémie, une hyperacidité, des selles molles ou une sensibilité aux aliments épicés ou frits. Avez-vous tendance à avoir les yeux brûlants, rouges ou injectés de sang ? Le blanc de vos yeux est-il un peu jaune ? Ressentez-vous des douleurs et une sensibilité au niveau des seins, des mamelons ou des testicules ? Avez-vous souffert de cycles menstruels très abondantes, de poussées d’herpès ou de zona ?

Ce sont tous des signes que pitta est provoqué intérieurement, ce qui affecte inévitablement la peau.

Parce qu’à chaque fois qu’un excès de chaleur, un excès de sébum, des aliments mal digérés, des déchets cellulaires, un excès de dosha et toute autre toxine s’accumulent dans le corps, la peau sert d’organe d’élimination – un véhicule pour évacuer ces forces perturbatrices hors du corps.

Dans ce cas, un certain nombre d’affections cutanées peuvent apparaître : acné, éruptions cutanées, urticaire, eczéma, sensations de brûlure ou de démangeaison, ou parfois même des problèmes plus graves.

2) Type de peau & constitution ayurvédique.

Connaitre sa constitution ayurvédique est un must pour bien comprendre son type de peau.

  • Ainsi la peau peut être foncée, sèche, fine, mince, avec des rides profondes, et cela correspond plus à une peau de type vata.
  • La peau de type pitta elle, est plus prône aux démangeaisons, à la rosaceae, très rouge et réactive, elle va vite faire de l’urticaire, c’est une peau très réactive, avec des rides précoces, elle marque rapidement
  • La peau de type kapha, elle plus épaisse est lubrifiée avec des pores plus larges, très claire en couleur, une petite tendance à l’eczéma et certains boutons mais relativement peu.

3) Peau et saisons.

La saison Pitta : Un facteur d’exacerbation du problème.

Équilibrer sa peau en fonction des saisons. En été, on équilibre pitta & vata en fonction de chacun et de notre propension à supporter chaleur et sécheresse.

L’Ayurveda nous enseigne que ce qui est semblable s’accroît. L’été est une saison résolument dominante en feu, ce qui signifie que les qualités de la nature pendant l’été reflètent les qualités de pitta. Il y a plus de lumière, de chaleur, de sécheresse, d’intensité et d’acuité dans l’environnement pendant les mois d’été, ce qui augmente la probabilité de provocation de pitta à cette période de l’année.

Il convient de mentionner que, pendant la chaleur de l’été, l’agni (feu digestif) s’éloigne en fait du tube digestif et se disperse dans le corps, ce qui maintient le cœur du corps un peu plus frais.

Cela signifie qu’il y a plus de chaleur, d’intensité et d’acuité dans le sang pendant la saison estivale également. Ces facteurs combinés font du sang et de la peau une zone carrément chaude pour les déséquilibres de pitta pendant l’été.

L’influence de l’expérience émotionnelle: nous devons également nous rappeler que la peau est profondément influencée par les schémas de l’expérience émotive.

#santépeau #bonnesanté #mangersain #lustre #alimentationsaine #végétarien #satiété #faim #pitta #healthyskin #peau #peausaine #préventition #bienêtre #bienêtreparis

3) Peau, alimentation & rythme de vie.

A) Régime alimentaire

A privilégier :

De simples choix alimentaires, comme le fait de combiner correctement les aliments et de favoriser une digestion saine, peuvent contribuer à soutenir le pitta, à prévenir la toxicité dans le corps et à équilibrer les problèmes de peau.

A éviter : les combinaisons alimentaires néfastes selon l’Ayurvéda : lait et fruits, ou sel et lait ou manger trop épicé, chauffant, acide, lourd ou frit.

N’oubliez pas que certains aliments et boissons – comme les aliments très épicés (poivres, moutardes et piments), les aliments très acides (le vinaigre, les cornichons), l’alcool et le chocolat – peuvent exacerber l’irritation de la peau. Il peut s’écouler de quelques heures à quelques jours, voire jusqu’à une semaine, avant que les effets ne se fassent sentir, mais ils sont bien souvent présents.

Commencez par adopter un régime alimentaire approprié, composé d’aliments sains et complets. Vous trouverez ci-dessous, dans la section consacrée aux plantes médicinales, des recommandations spécifiques pour renforcer la digestion.

Lorsque le niveau de pitta est élevé, vous pouvez intensifier vos efforts en adoptant un régime alimentaire qui équilibre pitta, en buvant du thé CCF (cumin, coriandre et fenouil), en mangeant des aliments légers et rafraîchissants ou en dégustant occasionnellement un kicchadi simpe qui apaise pitta.

Thé CCF (cumin, coriandre et fenouil)

Un soutien généralisé de Pitta dosha.

Étant donné la relation étroite entre pitta, la peau, les autres sites internes de pitta et l’excès de chaleur dans le corps, les mesures générales de pacification de pitta peuvent souvent fournir un soutien assez significatif lorsque des conditions de peau de type pitta sont concernées.

Rythmes quotidiens.

Pitta s’épanouit avec un sentiment de routine, donc s’en tenir à un horaire plus prévisible peut aider à garder votre esprit et votre corps frais et dispos. Pitta a tout intérêt à avoir des heures de repas régulières, à vivre avec le soleil, voire se lever avant, et à se coucher relativement tôt.

Exercice approprié : Pitta est très actif dans l’atmosphère à la mi-journée, de 10 heures à 14 heures environ, qui est aussi le moment le plus chaud de la journée. L’exercice augmente la chaleur, et peut facilement provoquer pitta. Le milieu de la journée n’est donc pas un moment optimal pour faire de l’exercice.

Faire de l’exercice tôt le matin ou le soir, avant 10 heures du matin ou de l’après-midi, est beaucoup plus approprié pour pitta, et permet également d’améliorer la force et l’endurance.

Pitta a tendance à avoir beaucoup d’ambition et de dynamisme, mais il est souvent plus délicat que ce qu’il croit ! Des activités telles que la marche, la randonnée, la natation, le cyclisme et le yoga – toutes pratiquées avec un effort modéré et détendu – ont tendance à mieux l’équilibrer que des formes d’exercice plus intenses.

Yoga, Pranayama et méditation

Une pratique méditative régulière visant à apaiser l’esprit peut contribuer à maintenir le pitta calme tout au long de l’année. Même en consacrant seulement cinq à quinze minutes par jour à ce type de pratique, il est possible d’équilibrer le pitta.

Protéger le corps du soleil

Pitta est généralement intolérant à l’exposition prolongée au soleil. L’idéal, pour équilibrer pitta, est d’éviter de s’exposer au soleil pendant les heures chaudes de la journée et de limiter ses activités extérieures au matin et au soir.

Chaque fois qu’il est nécessaire d’être à l’extérieur en été, il est important de protéger le corps d’une exposition excessive au soleil. Portez des vêtements amples et légers en coton & en lin qui couvrent autant de peau que possible.

La tête et les yeux sont particulièrement sensibles à l’excès de soleil, il est donc essentiel de porter un chapeau et des lunettes de soleil lorsque le feu est élevé dans la journée ou en fonction de la saison.

5) Thérapies externes et soins pour soutenir la peau.

Même si les problèmes de peau trouvent généralement leur origine sous la surface de la peau, il existe un certain nombre d’applications externes qui favorisent la santé globale de la peau et qui aident à apaiser et à soutenir le processus naturel de guérison de la peau lorsqu’elle est irritée.

Abhyanga (auto-massage ayurvédique)

Cette pratique ancienne d’auto-massage à l’huile est profondément détoxifiante et très favorable à la peau en général. Elle est bénéfique à la fois pour la peau et pour les tissus profonds du corps. L’abhyanga calme et lubrifie la peau, pénètre et nettoie les glandes sudoripares, calme le système nerveux, aide à hydrater et à rajeunir tous les tissus, et favorise une bonne circulation sanguine.

Les meilleures huiles pour l’abhyanga sont l’huile de noix de coco ou l’huile de tournesol biologique. Ces huiles sont particulièrement efficaces pour apaiser les peaux sensibles ou réactives, et peuvent aider à apaiser la peau après un coup de soleil.

#abhyanga #peau #prévention #peausaine #écat

Quelques astuces beauté :

Pour prendre soin de sa peau malgré les éléments extérieurs :

la farine de pois chiches 2 cac,

et ¼ de cac de curcuma en poudre,

2 pincées de neem en poudre.

mélanger les poudres ensembles et ajouter de l’eau minérale ou de l’eau de rose de sorte à faire une pâte. Appliquer sur la peau en couche épaisse et laisser sécher un peu, puis rincer avec une eau froide ou tiède.

Pour les gerçures et excès de sécheresse cutanés : utiliser la crème du lait, ou du butter milk avec 2 pincées de curcuma.

Pour une complexion plus claire, se laver le visage avec 1 pincée de safran dans du lait de vache tiède ou froid.

A privilégier pour avoir une belle peau lustrée : le lait, le ghee, le beurre, le safran, le curcuma, dans l’alimentation.

Des enveloppements à l’huile de coco, dont l’énergie est froide, ou au ghee.

L’absorption des excès d’huile : avec de la farine de pois chiches.

La rose est par nature apaisante elle soutient et assouplit les tissus, pour les boutons ou petites inflammations, l’eau de neem est très efficace, en poudre de neem avec de l’eau de rose ou dans l’aloe verra, idéale à laisser poser 10 à 20 minutes maximum.

Pour drainer la peau, un gant de hammam très utile pour exfolier et drainer. En mouvements circulaires du bas vers le haut pour stimuler le cœur.

Il existe de nombreuses astuces, vous ne trouverez ici que quelques-unes et vous êtes invités à en inventer aussi.

Le plus intéressant, c’est les améliorations que vous remarquerez graduellement à la surface de votre peau sont généralement le résultat d’une transformation plus importante, qui améliorera votre vie d’une manière que vous n’auriez jamais imaginée.

Si la création d’une routine ayurvédique est totalement nouvelle pour vous, vous obtiendrez des conseils plus complets en venant en consultation pour une approche personnalisée.

Traduit et adapté de Charaka samhita, Ashtanga Hridaya et Ashtanga Sangraha par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Je m’inscris!

#santépeau #bonnesanté #mangersain #lustre #alimentationsaine #végétarien #satiété #faim #pitta #healthyskin #peau #peausaine #préventition #bienêtre #bienêtreparis

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :