téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Un peu d’histoire :

Connu et utilisé depuis l’antiquité, le poivre en grain que nous connaissons tous sur nos tables servait de monnaie d’échange pendant l’antiquité et a certaines  période de l’histoire il a valu autant que l’or.

Ce sont les portugais qui en permettent la diffusion en Europe à des prix abordables à partir du 15ième siècle.

Il est amusant de savoir qu’il était utilisé dès l’antiquité par les romains et par Hippocrate pour ses vertus médicinales.

Dioscoride s’en servait contre les maladies nerveuses et dans les cas d’épilepsies, les musulmans contre les calculs rénaux et les rhumatismes!

L’Ayurvéda possède trois types de poivres, dont le plus commun que nous connaissons; voyons  ce que les textes racontent sur lui et comment il est encore utilisé de nos jours.

La variété la plus commune est le Piper nigrum, plus connu sous le nom de poivre à grains ronds. Originaire de l’Inde, du Viet Nâm, Sri Lanka, Indonésie, Madagascar. Il semble que la variété de Malabar soit la plus ancienne. 

Les principaux constituants identifiés : des huiles essentielles dont la pipérine. 

La définition donnée en sanscrit dit de lui  que “c’est celui qui tue les parasites et les vers”.

On le retrouve classifié dans les groupes d’actions :

“qui luttent contre la fièvre”,

“qui donne un beau teint”,

“qui lutte contre les poisons”.

Le poivre long ou piper longum, endémique de l’Inde du sud, est peu connu en occident.

Il se différencie entre autre par ses grappes de fruits noirs une fois mûrs.

Dans les usages ayurvédiques on utilise deux parties, le fruit et la racine.

Étymologie : il est celui qui maintient la bonne santé et restaure les tissus constitutifs du corps.

Le poivre long ou piper longum, endémique de l’Inde du sud, au Sri Lanka et à l’Asie du Sud est, il est peu connu en occident.

Il se différencie entre autre par ses grappes de fruits noirs une fois mûrs.

Dans les usages ayurvédiques on utilise deux parties, le fruit et la racine.

La racine

Son goût sur la langue est piquant et son énergie chauffante; Il possède les propriétés d’être facile à digérer et de pénétrer rapidement dans les tissus du corps

Ses actions thérapeutiques :

il régule les humeurs air/ether et eau/terre alors qu’il augmente le feu; il est aussi apéritif, apte à la réjuvénation et aphrodisiaque.

Traditionnellement et après un diagnostic clinique,  il est utilisé dans les cas de dysenteries, toux, grippes, dyspnées, rhinites allergiques, douleurs abdominales et les parasites.

En général l’utilisation se fait dans des formulations complexes traditionnelles.

Le fruit, lui est indiqué dans les cas de fièvres, douleurs abdominales, dyspnées, diabète, hémorroïdes, indigestion..

 

Une petite recette : crême d’asperges céleri aux deux poivres 4 p.

600g d’asperges,

350g céleri rave, 

1 cuill a soupe de farine (blé ou sarazin),

1/2 bouillon de légumes,

curcuma, sel de roche.

25 ml de ghee ou d’huile d’olive.

Laver le céleri et les asperges. couper les asperges et séparer les pointes des tronçons, couper le céleri en lamelles fines. 

Faire fondre le ghee et faire revenir le curcuma, puis les oignons nouveaux, une fois translucides, ajouter les asperges et les tranches de céleri et faire revenir 5 à 10 minutes. Saupoudrer la farine et mélanger après absorption, couvrir d’eau et faire cuire à feu moyen (voir doux) 15 minutes. 

Pendant ce temps faire cuire les tronçons 15 minutes dans de l’eau salée.

Mixer le tout ensemble, ajouter les poivres moulus au mortier en quantité égale.

Sources, Bhavaprakasha, dravyaguna vijnana traduit et adapté par Vd Beatrice Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Cet article ne se substitue pas à l’avis d’un médecin, pensez à consulter.

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :