fbpx
téléphone

+33 752 12 2623

E-mail

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Les soins de préconception pour préparer le corps des époux à la conception font partie intégrante de l’Ayurveda.  Ces derniers ont pour objectif d’éviter toute anomalie génétique chez l’enfant à venir et aussi de permettre que chaque femme vive une grossesse heureuse.

Période idéale pour la conception :

En général, l’Ayurveda considère que la période reproductive de la femme s’étend de 12 ans jusqu’à 50 ans. L’âge minimum de la conception chez la femme est de 16 ans, l’union d’un homme et d’une femme de familles sans aucun lien sanguin est recommandée. La consanguinité représentait déjà un soucis à cette époque !

Les soins de préconception :

Il existe un chapitre entier dans les textes ayurvédiques qui décrivent la femme idéale pour la conception ou comme partenaire de vie. Il faut se rappeler qu’a priori ces textes ont été écrits par des hommes, aussi la description de l’homme idéal elle n’est pas mentionnée, pourtant tout aussi essentielle !

Certaines pratiques ont été crées avec l’intention de concevoir la meilleure progéniture possible. Ce qui correspond à un enfant en parfaite santé physique et mentale dont le développement embryonnaire et le maintient in utero se déroule dans les meilleures conditions. Il faut comprendre, qu’un enfant en bonne santé complète (intégrant corps, âme et esprit), pourvu d’une longue vie bénéficiera à la société toute entière.

En interne les détoxifications de panchakarma et lavements du colon sont préconisés avant toute planification de conception, ainsi la qualité de la « graine » chez l’homme et la femme sera adaptée. La femme devrait idéalement jouter du sésame et du haricot mungo à sa nourriture pendant cette période.

Les textes les plus récents ont même mentionné les points suivants pour une conception correcte :

  • pureté de la semence (sperme) selon certains critères, précis,
  • pureté de l’ovule et du sang menstruel,
  • pureté de l’utérus et de ses trois enveloppes successives,
  • pureté et fonctionnement correcte du cœur.

Il existe également des indications concernant l’acte sexuel et les positions à adopter ou la fréquence en fonction des différentes saisons.

L’Ayurveda insiste sur le régime suivi par la femme pendant ses périodes de règles mais aussi après. Ainsi une femme qui souhaite concevoir aura de préférence des relations sexuelles avec son conjoint uniquement à compter du 4ième jour, après ses règles, si elle n’a plus d’écoulement de flux…. Et cela après les prières du jour.

L’Ayurveda met l’accent sur le statut psychologique de la femme car ce dernier aura une influence sur le genre, le caractère, l’attitude de l’enfant à naître.

Les 5 éléments de l’univers sont considérés comme la base requise pour la formation de l’enfant/ de l’embryon.Ces derniers auront chacun leur propre rôle spécifique à jouer dans le développement embryonnaire, puis fœtal. Pendant cette période, il est recommandé d’utiliser du lait de vache, du ghee, du haricot mungo soit à boire soit pour nasya.

Petit panel de la grossesse.

Les textes précisent qu’une abondance ou une prédominance en semence male résultera en la naissance d’un enfant male, la prédominance de l’ovule résultera en la naissance d’une fille.

Ces concepts correspondent au concept de genre en Ayurveda.

Une fois la grossesse confirmée, il est préconisé d’introduire plus de beurre, de beurre clarifié et de lait dans l’alimentation quotidienne pour favoriser la croissance in utéro.

On demande également à la femme enceinte de suivre les conseils d’une femme plus expérimentée qu’elle. De plus, elle devrait s’abstenir de se trouver dans toutes les situations qui pourraient lui nuire et amener une fausse couche (stress, situations d’émotions intenses, excès de sport….)

Les grossesses multiples sont considérées comme la resultante de l’humeur vent et de sa graine.

L’organogenèse décrite par Shushruta Sa explique clairement la combinaison humeur/ tissu requise pour la génération de chacune des parties du corps.

Il existe une description du régime mois par mois pour la femme enceinte qui comprend l’utilisation du lait de vache simple pendant le premier mois, puis d’un ensemble de plantes du groupe gokshuradi gana au 6ieme mois, par exemple.

Le pic de la grossesse correspond à peu près au 4ieme mois et à ce moment la femme est appelée dvihridaya car elle a deux cœurs le sien et celui de l’enfant, qui s’exprimera ensuite à travers elle jusqu’au terme.

La gestion des déséquilibres divers sont décrits par Kashyapa S telle l’utilisation d’une préparation d’eau de corn flakes de riz pour la prévention des vomissements, ou les lavements du colon à l’huile dans les cas de constipation.

Afin d’éviter les vergetures, on peut utiliser un beurre clarifié préparé avec du santal et du vetiver au 7ieme mois, pour des applications externes.

Les tamponnades vaginales à l’huile aident quant à elles à lubrifier le vagin et améliorer le processus de l’accouchement, à l’approche du terme.

Une des sous humeurs du vent est directement relié au processus de l’accouchement, aussi toutes les plantes ou procédures administrées pendant la grossesse visent à sa régulation.

Les textes classiques ont également détaillés comment éviter tout avortement pendant les mois 3 et 4.

Tous les stades du travail sont largement décrits, par exemple les inhalations de cardamome ou d’acore vraie, les abhyanga de la region lombaire pour déclencher l’accouchement ou les bâillements et la marche.

Certaines fumigations et lavements du colon sont recommandés juste après l’accouchement, par exemple.

Les présentations non-céphaliques sont aussi mentionnées et les textes appliquent les instruments obstétriques spécifiques. Ces procédures sont réalisées à jeun dans la région supra-pubienne, les morts fœtales sont renseignées, également.

Un délai de 6 ans est recommandé entre chaque grossesse et considéré comme idéal pour une femme.

Période post-natale.

 La femme qui vient de donner naissance porte le nom de sutika, cette appellation est donnée pour la période qui commence de l’expulsion du placenta jusqu’à un minimum de 45 jours à 6 mois maximum et correspond au post-partum.

Les douleurs post-partum amplement décrites. Dans les premiers jours, il convient de donner une nourriture légère à la parturiente pour stimuler son feu digestif et normaliser le vent en excès, sorti de son site physiologique.

L’utilisation d’une nourriture non végétarienne peut se faire sans contre-indications après 12 jours. La nourriture prescrite pendant cette période est celle qui va nourrir la maman et aussi favoriser la lactation.

Les restrictions strictes au niveau alimentaire & activités s’expliquent pendant un mois, après quoi, le quotidien peut reprendre doucement.

Certaines plantes seront privilégiées pour augmenter la qualité et la quantité de lait maternel. Les différentes anormalités du lait seront décrites et traitées dans certains textes classiques.

Traduit et adapté de Ayurveda & female reproductive health, S Satheesan, dr Hemavathi,Women health, Vd Jeena Arvind, Tewari Prasuti tantra, Charaka samhita par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Venez nous voir pour une consultation en naturopathie ayurvédique, bilan alimentaire, un massage ayurvédique, un cours de yoga, d’Ayurveda ou un soin adapté à vos besoins!

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

Articles recommandés

Heart-of-Ayurveda

Recevez notre newsetter chez vous!

%d blogueurs aiment cette page :