téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Beaucoup d’entre nous ont déjà entendu les moines Guyto du Tibet chanter leurs chants extraordinaires, en particulier la tonalité grave qui provient du coeur de l’abdomen. Les anciens textes sacrés ont ainsi réussi à captiver tout un public occidental.

Avec leur très longues récitations de textes bouddhiques anciens et se trouver assis avec les moines, même sans comprendre, cela procure une clarté et le transfert d’une énergie de guérison de l’âme.

La tradition bouddhiste prend ses racines en Inde du nord dans l’actuel Bihar, en langage pali (sanskrit), cette tradition possède des chants très riches et en Inde elle va bien au delà remontant aux Veda elles mêmes.

Les étudiants en sanskrit apprennent à chanter les textes dès le  plus jeune âge, ils chantent des mantras, de la poésie, de la prose inclus dans certains textes.

Le Shukra Yajur Veda prend 6 heures pour être chanté en entier; ceux qui écoutent reçoivent le cadeau du chant sacré; ceux qui chantent observent un effet particulier sur leur cerveau.

Les neurosciences montrent aujourd’hui combien la rigueur de la mémorisation peut aider le cerveau “l’effet sanskrit” a été mis en lumière par le dr James Hartzell qui a étudié 21 pandits professionnels.

Il a découvert que mémoriser des mantras Védiques augmente la taille des régions cognitives du cerveau en incluant la mémoire de court et de long terme.

Cette découverte corrobore la croyance que la tradition indienne des récitatifs provoque une augmentation de la mémoire ainsi que de la pensée.

Dr Hartzell, chercheur et post doctorant sur le cerveau et le langage a passé plusieurs années à étudier et traduire le sanscrit; il est devenu fasciné de son impact sur le cerveau.

« J’ai remarqué que plus j’étudiais le sanskrit, plus je le traduisait et meilleure devenait ma mémoire verbale. » Les professeurs et les étudiants autour de moi ont souvent remarqué ma capacité à répéter exactement ce qui m’était dit.

Les autres personnes traduisant le sanskrit m’ont dit remarquer la même chose, les pandits indiens mettent des années avant de réciter les textes entièrement.

Un texte vieux de 3000 ans et contenant entre 40 000 et 100 000 mots va mettre combien de temps à être appris et quel effet il aura sur la structure du cerveau et de l’intellect?

Les recherches ont amené à examiner le cerveau des étudiants avec un IRM en Inde, sur 21 sujets; ce qu’ils ont découvert est intéressant : de nombreuses régions du cerveau des pandits étaient plus larges que celles contrôlées avec 10% de matière grise supplémentaire dans les deux hémisphères et une augmentation substantielle de l’épaisseur subcortical.

Malgré cela les investigations sont toujours en cours, en particulier pour ce qui concerne l’épaisseur de la matière grise et de la matière corticale.

Le Dr Hartzell n’ayant pas la certitude à 100% de l’impact du sanskrit sur le cerveau, il a préféré poursuivre les investigations malgré le fait que  le pouvoir des sons ainsi que l’impact des chants sont bien documentés.

Une amusante coïncidence montre qu’en 1967 Alfred Tomatis, un médecin français, s’est intéressé aux chants des moines bénédictins qui avaient un emploi du temps très stricte avec jusqu’à 8h de chant par jour. Un jour le père en charge du monastère a changé les horaires des chants et malgré l’augmentation du sommeil, le moines sont devenus plus fatigués.

Les récentes recherches du dr Hartzell posent question sur l’utilité de la récitation de textes anciens comme dans les cas de la maladie d’Alzheimer.

Des études faites par les médecins ayurvédiques indiens sont attendues sur le sujet. Quand on connaît déjà les résultats de la méditation de pleine conscience sur le sujet….Les traditions anciennes de l’Inde possèdent un degré de sagesse qui aurait sûrement beaucoup à apporter à l’occident.

 

Sources https://www.scientificamerican.com/, 2 janvier 2018, et expérience personnelle des textes ayurvédiques, traduit de l’anglais et adapté par Vd Beatrice Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

 

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :