Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
téléphone

+33 752 12 2623

E-mail

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Le mot shirodhara est dérivé de deux mots shiro la tête et dhara ou le flux. Cette procédure implique l’écoulement d’un liquide chaud sur le front, à flux continu pendant une certaine durée.

Qu’est ce que la technique de shirodhara ?

Ce processus est en réalité inclut dans la sous section des oléations et comme type d’oléation externe indiqué pour les désordres psychiques et les désordres neurologiques… selon l’Ayurveda le corps humain est comparé à un arbre inversé où la tête  représente la partie dominante du corps et les organes sont ses branches.

Le principe du dhara est donc recommandé pour certains maux de tête, les sensations de brûlures, les abcès, les ulcères par exemple.

Le matériel utilisé va dépendre du dosha qui se trouve en déséquilibre. Le liquide utilisé dépend des facteurs suivants, de la chronicité, de l’implication des dosha, de la constitution de l’individu concerné  et des conditions environnementales ou le procédé est réalisé.

Le filet d’huile ou de liquide coule doucement au niveau du centre du front de la personne, ou avec un mouvement latéral de balancier pendant que cette dernière se repose allongé confortablement. La température de l’huile utilisée doit être plus élevée que la température du corps.

La pièce doit être propre et bien ventilée, le liquide va couler sur le front pas trop vite mais trop lentement non plus.

Ce processus ne se fait pas qu’une seule fois, il est répété plusieurs jours d’affilé pour un véritable résultat au bout 14 jours en moyenne selon les études.

En fin de procédure certaines précautions doivent être prises.

Shirodhara est une procédure classique de l’Ayurveda qui produit un état relaxé de conscience résultant en un équilibre dynamique psycho somatique.  Ceci a été démontré par des surveillances  de l’état d’esprit et du niveau de stress.

Pour qui est le shirodhara ?

Technique très utilisée par l‘Ayurveda pour apaiser le mental, dans de nombreux cas de stress, insomnies ou maladies ayant des dimensions psycho-somatiques.

Indiqué également dans les cas de désordres psychosomatiques, le syndrome du colon irritable, ou les désordres psychiatriques, les troubles convulsifs, le psoriasis, l’hypertension,  les désordres de vata simples ou encore les paralysies faciales, la perte de mémoire.

Ses effets peuvent être observés sur l’hyperactivité infantile, l’hypertension, les attaques cérébrales, les syndromes psychiques de la ménopause, l’éjaculation prématurée ou encore le syndrome de l’anxiété ou les insomnies.

Les études récentes permettent de démontrer un effet anxiolytique ainsi qu’une diminution dans la noradrénaline du plasma sanguin et des excrétions de sérotonine, ainsi qu’une diminution du rythme respiratoire, de la pression artérielle et du rythme cardiaque.

L’insomnie est un des plus fréquent problème rencontré aujourd’hui.

Le manque de sommeil est un problème qui touche en général 35,9% de la population et 13,1% de manière chronique.

Sa caractérisation se manifeste par des difficultés de sommeil, qui peuvent inclure L’endormissement, le maintient d’un sommeil continu pendant la nuit ou une combinaison des deux.

Les femmes semblent plus affectées que les hommes à 16 ,1% et cela augmente avec l’âge, en effet la moyenne d’âge la plus touchée reste 55-67 ans. Par ailleurs il a été observé que certains désordres psychiatriques ainsi que des maladies physiques  possèdent une forte corrélation avec les insomnies.

Ainsi ces dernières ont un impact important au niveau social, occupationnel/ professionnel. Chez les personnes âgées cela correspond à une détérioration de leur fonctionnement physique et social.

Les insomnies augmentent le stress, l’anxiété, la dépression, les tumeurs, l’asthme, les cancers, le cycle hormonal, ou les désordres de style de vie.

Quelques études  sur la  technique de shirodhara?

Cette étude a été réalisée sur des sujets en bonne santé entre 30 et 40 ans n’ayant pas d’antécédents pathologiques sur les 3 derniers mois.

Les traitements ont été réalisés très tôt le matin.

Le processus de shirodhara a été effectué dans un pot en cuivre à une température ambiante, l’écoulement dépend du volume de liquide dans le pot ainsi que du degré d’ouverture, durée 45 min. Précédé par un massage du corps entier Abhyanga durée 15minutes.

Les huiles utilisées étaient médicalisées et contenaient les plantes suivantes centella asiatica, nardostachys jatamansi, whithania somnifera.

Voici quelques observations à la suite du processus :

  • un équilibre psycho somatique dynamique,
  • un sentiment de bien être,
  • une clarté mentale,
  • une clarté de compréhension.
  • une diminution significative du rythme respiratoire,
  • une diminution du rythme artériel.

Les electro-cardiogrammes sont venu confirmer cette diminution du rythme cardiaque, sans aucun autre changement physiologique. Ces changements sont similaires à ceux observés après des états de profonde relaxation et de méditation.

La technique de shirodhara est en réalité une technique de pacification des dosha ou humeurs ayurvédiques intéressante d’explorer avec des outils modernes. Très utile pour les désordres comme l’anxiété.

Mode de fonctionnement : la stimulation intermittente et prolongée du cortex cérébral par le liquide qui couve à cet endroit, apporte un effet de tranquillité.

Cette technique est profondément relaxante et induit cet effet par le biais des ondes cérébrales alfa qui viennent réguler le flux sympathétique, le point particulier du « troisième œil » correspond en réalité à la glande pinéale.

Etude sur les différentes techniques de shirodhara et leurs effets sur l’insomnie.

L’objectif ici est de comprendre quelle sera la technique la plus efficace.

Il s’avère que la majorité des praticiens procèdent en utilisant la technique de l’oscillation, voir même le massage de la tête pendant le processus.

Le shirodhara est considéré comme un des traitements les plus effectifs pour les conditions de type insomnies.

A été comparé l’efficacité de deux techniques : celle de faire couler le flux sur le même point en continu et la méthode du pendulum plus classique.

Il est apparu que le premier groupe A, avec l’écoulement du point fixe, est apparu comme plus efficace, bien que ces deux techniques aient apportés un soulagement clinique et statistique.

Mode d’action probable de la technique de shirodhara

Le pot est situé à une distance précise du front, de même que le pot et son attache. Il semble du reste que si ces distances précises ne sont pas respectées, cela provoque une augmentation de la pathologie s’opposant ainsi à l’effet désiré.

Le fluide possède une énergie potentielle (PE) convertie en énergie kinétique (KE) lorsqu’il tombe. Ainsi, si le pot est placé trop haut, cela génère un momentum qui provoque un changement de polarité qui vient stimuler l’impulse nerveux et qui accentue la conduction nerveuse. Pendant tout le processus, la pression continue qui fait couler le fluide sur le front & produit des ondes électromagnétiques qui vont atteindre le cortex  & produire un effet tranquillisant.

La température provoque une vaso-dilatation qui va aider à la régularisation de l’apport sanguin dans la cavité crânienne. Vibration et température semblent activer les fonctions du thalamus et la partie antérieure du cerveau qui permettront un retour de la sérotonine et des catécholamine jusqu’à un niveau normal.

Relation entre le stress selon l’Ayurveda et la technique de shirodhara.

Cette procédure redonne de la force au prana et aussi aux organes des sens qui sont généralement en déséquilibre dans ces cas de pathologies psychologiques

Le stress se traduit par un déséquilibre de prana et de sadhaka pitta mais également de kapha. En réalité, lorsque nos capacités mentales sont sur utilisées de manière répétée,  la lubrification devient excessive et commence à faire diminuer le métabolisme.

Cet excès peut se représenter sous forme de cortisol en excès, cela explique les attaques de panique et les signes de stress excessif.

On l’aura bien compris, la technique de shirodhara est efficace et possède des facettes multiples pour aider dans les processus de relaxation profond du corps physique mais aussi en ce qui concerne la partie mentale. Si le processus est réalisé correctement et pendant un minimum de 7 jours il donne des résultats plus qu’encourageants.

Traduit et adapté de A conceptual study on shirodhara, Nidhi Gupta, dr Gopesh Margal, Ayurvedic Therapy for insomnia : a case series, therapeutic efficacy & mechanism of action of ayurvedic shirdhara : an evidence based review, H Moharana,A K Mahapatra, & Co, Shirodhara : a psycho-physio logical profile in heavlthy volunteers par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Venez nous voir pour une consultation en naturopathie ayurvédique, bilan alimentaire, un massage ayurvédique, un cours de yoga, ou pour en apprendre plus sur d’Ayurveda, avec un cours ou encore un soin adapté à vos besoins!

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

%d blogueurs aiment cette page :