téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Tout le monde le sait, pratiquer un sport régulièrement est excellent pour la santé. Cela agit sur nos systèmes, respiratoire, cardio vasculaire, nerveux, digestif.

Les textes ayurvédiques ont toujours préconisé la pratique du sport.

Selon l’Ayurveda, la pratique sportive est définie comme “ celui qui procure de la fatigue pour le corps.” ou “ l’activité qui permet d’augmenter la force physique du corps quand elle est effectuée, s’appelle “exercice””. (Vyayama en sanscrit)

Celle-ci s’insère dans la routine quotidienne et devrait être effectuée de préférence le matin, dans le rituel ayurvédique après la procédure de gouttes dans le nez.

La pratique d’un sport le matin fait sens puisque c’est le moment de la journée qui correspond à l’humeur l’eau et la terre.

Pendant la pratique sportive, toutes les parties du corps doivent être pressées avec douceur.

 

Combien de temps ?

Il est recommandé de faire de l’exercice tous les jours jusqu’à la moitié de notre force et de s’arrêter dès l’apparition de la transpiration sur le front, ainsi que l’augmentation de la transpiration.

 

Le sport est nécessaire pour le développement des tissus, le renforcement musculaire ainsi que l’augmentation d’un teint clair et brillant et du feu digestif.

Cela retarde le processus de vieillissement et donne de la fermeté et de l’attraction au corps physique.

Pour ceux dont la constitution physique est robuste, ou qui ont l’habitude de prendre des repas lourds, une pratique du sport quotidienne est essentielle. C’est particulièrement le cas au printemps ou en hiver, à comprendre comme dans des périodes où il ne fait pas trop chaud, sous nos latitudes.

Il n’existe rien de mieux que le sport pour réduire les excès de poids des personnes obèses.

 

Il augmente

  • l’enthousiasme qui correpond à la libération des endorphines par l’hypothalamus et l’hypophyse en quantité 5 fois supérieures à une période de repos,
  • la légèreté (en diminuant la composante eau et terre du corps),
  • la propreté par la transpiration  
  • la fermeté des tissus.

De plus il augmente la tolérance de la personne à la fatigue, la dépression, le froid, renforce l’immunité, la digestion, à tel point que même ce qui n’est pas adéquat pour le corps ou une nourriture a priori non adaptée serait digérée sans effets néfastes pour l’individu concerné.

Pour évaluer le temps et la quantité dédiée à l’exercice, l’âge, la force du corps, le pays, la saison et la nature du repas précédent doivent être pris en considération.

Contre-indications dans les cas de maladies, particulièrement pendant les fièvres, hémorragies, grippes ou difficultés respiratoires, la tuberculose, les vertiges, l’émaciation.

Il est également recommandé de ne pas pratiquer de sport immédiatement après l’activité sexuelle ou juste après le repas.  

Prudence : les excès d’exercices donnent lieu à :

  • une soif intense et persistante,
  • l’émaciation,
  • des difficultés respiratoires,
  • des saignements,
  • la fatigue,
  • les rhumes, grippes et autres rhino-pharyngites,
  • les vomissements.

L’excès d’exercice associé au réveil nocturne, à une activité sexuelle trop intense, parler et tirer sur le corps entraînent une destruction irréversible du corps physique.

Extraits de Sushruta Sahmita, Charaka Sahmita, le dictionnaire Monnier & Collins, vd Beatrice pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :