téléphone

+33 752 12 2623

Email

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Lorsqu’une personne se trouve dans un état de paix profonde, rien de l’intérieur, ni de l’extérieur ne peut venir perturber cet équilibre. L’utilisation équilibrée du temps, des facultés mentales, des objets en contact avec les organes des sens, permettent l’accession au bonheur fondamental et surtout durable.

Le stress correspond à un mécanisme de réponse de l’organisme face à des pressions ou des contraintes de la part l’environnement extérieur. Tous les êtres humains, vivants dans ce monde moderne en sont plus ou moins victimes, les désordres relatifs à celui-ci déstabilisent même la vie quotidienne.

Au niveau physiologique, non seulement on voit une augmentation de la production de cortisol dans le sang, mais également une augmentation de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle ou de la température du corps accompagnées d’une forte mobilisation des réserves en glucose de l’organisme.

Nous accumulons dans une “poubelle émotionnelle” l’ensemble de nos peurs, colères, haines, jalousies…..accumulées dans le subconscient de l’esprit.  Cette accumulation cause une explosion inattendue à la première occasion…..créant des réactions émotionnelles disproportionnées et donc une action sur le système cérébral & vasculaire. L’hippocampe régule le facteur stress, il est aussi responsable de la mémoire centrale ainsi que l’orientation spatiale du corps, ce qui explique une affection de ces fonction lors d’un stress répété sur des période de moyen ou de long terme.

La vie moderne, les mauvaises habitudes alimentaires, un sommeil raccourci ou ininterrompu, les addictions à l’alcool, au tabac, amplifient les effets du stress et ses désordres associés.

Pour un individu en bonne santé, la réponse au stress est provoquée par une sensation de menace provenant de l’extérieur ou un challenge. Cela représente donc un outil positif entraînant des actions et des réactions appropriées de l’organisme.

Dans les textes Ayurvediques, on trouve en détail des informations reliées au stress. Les facultés de l’esprit y sont très largement décrites, telles que : penser, prendre des décisions, discerner, digérer nos émotions, les déséquilibres y sont aussi mentionnés.

Les erreurs intellectuelles constituent la racine de tous les problèmes.

L’Ayurveda insiste sur l’importance de l’état mental ainsi que de l’état physique.

La connaissance du monde extérieur est perçue par la combinaison de l’âme, l’esprit, les organes des sens qui entrent en relation avec les objets extérieurs. Ce n’est que par l’intégralité de ces canaux que la connaissance du monde extérieur peut être acquise.

Ici, l’esprit représente le pont entre les mondes matériels et spirituels : le corps et l’esprit sont considérés comme le lieu de la maladie (Cha Su 1). Un déséquilibre au niveau mental est souvent reflété en renforcé au niveau physique et vice et versa.

Si les maladies psychiques et somatiques sont laissées pendant longtemps, elles se transforment et se combinent entre elles.

L’esprit est donc celui qui établit le contact entre l’âme et le corps et qui régule les fonctions des organes des sens. Lorsque l’une de ses facultés est affectée, il en résulte un statut anormal de l’esprit. Les textes expliquent que ce sont les passions et/ou la léthargie qui constituent les facteurs psychologiques et pathologiques à la source du déséquilibre. C’est donc à cause d’eux que beaucoup de pathologies mentales se développent.

Il en  résulte en une multitude de facteurs psychosomatiques (Cha Chi 3/115, 19/12).

Le facteur temporel est important dans les cas de pathologies mentales. L’Ayurveda explique le résultat des graines impropres que nous plantons et qui vont maturer avec le temps, une personne en particulier sera donc affligée par tel ou tel type de désordres. C’est encore plus avéré dans les cas de pathologies psychologiques.

Un contact impropre entre nos organes des sens ainsi que le monde extérieur  fait parti des facteurs causatifs des pathologies mentales & psychologiques ou impliquent leur aggravation.

Un autre aspect explique que la rétention des urgences du corps, constitue également un ensemble de facteurs aggravants. En effet, Si ces dernières sont retenues, une tension mentale & des conflits peuvent arriver, des pathologies d’ordre psychologiques et psychiatriques peuvent également voir le jour.

Au niveau biologique, on parle de désordres du vent et l’éther, d’un dérangement des organes des sens et de l’esprit.

On retrouve cela dans la littérature classique : la nutrition de l’esprit dépend de la nourriture que l’individu ingère. Un tiers de l’alimentation est utilisée par l’esprit, une mauvaise qualité d’alimentation entraîne un déséquilibre de l’esprit, ainsi que des variations de problèmes mentaux.

Le stress détruit l’harmonie de l’homme, avec lui même et son entourage. Mais les textes vont plus loin, puisque qu’ils parlent du désir et de l’aversion comme facteurs communs produisant tous les désordres mentaux (Cha Su 1/134).

Les personnes qui possèdent une personnalité lumineuse ne souffrent jamais de désordres mentaux. Les qualités opposées comme les esprits dont la force mentale est faible, ou ceux dont l’esprit est passionné et/ou léthargique sont plus exposés aux désordres mentaux.

L’humeur air/éther contrôle et motive l’esprit, aussi n’importe quel dérangement de cette dernière va affecter les facultés (activités) mentales. Par ailleurs cette humeur en question est également responsable du dérangement des organes des sens.

L’Ayurveda regarde l’esprit comme une partie intégrale de la bonne santé et préconise donc un certain nombre de pratiques pour contrôler ce dernier (les techniques de Pranayama en sont un bon exemple) en vue de maintenir une bonne santé.

de plus l’individu est considéré en tant qu’entité qualitative & quantitative en relation avec un environnement social.

Etre honnête, s’abstenir de toute colère, pratiquer la charité, pratiquer l’austérité, avoir une bonne conduite, partager la connaissance spirituelle, étudier régulièrement les textes, démontrer du respect pour les personnes plus âgées ou celles qui possèdent un meilleur contrôle d’elles même…… Toutes ces préconisations, peuvent apparaître aujourd’hui comme inutiles et désuètes. Et pourtant, elles participent à une nécessité en ce qui concerne la prévention des pathologies mentales et psychologiques.

 

Un déséquilibre constaté au niveau mental est en général reflété et renforcé au niveau physique et inversement. Lorsque le trouble s’installe trop longtemps, les aspects psychiques et somatiques se combinent ensemble.

Le stress est décrit comme la résultante psychologique, psychiques et mentale, face à un changement soudain de l’environnement il implique aussi un challenge qui requiert des changements de comportement au niveau physiologique et/ou pathologique pour contrecarrer les hyper réactions du corps physique.

http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2017-082v3.pdf

Sources, Dirghayu, Padartha vijnana, Charaka Sahmita, Sushruta Sahmita traduit et adapté par Vd Beatrice Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Cet article ne se substitue pas à lune consultation médicale, pensez à consulter.

Recommended Articles

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :