Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
téléphone

+33 752 12 2623

E-mail

vdbeadeschamps@gmail.com

Horraires :

Mer : 6-8 PM, Jeu, Sam : 3 - 7PM, Ven,Dim : 8AM-7PM

Les changements alimentaires actuels, ainsi que l‘inactivité importante produite par nos styles de vie ont provoqués une explosion du surpoids et de l‘obésité. En effet, en France nous parlons de 15,7% de la population en 2017. Comment l’Ayurveda peut adresser des mesures préventives?

Deux phénomènes accompagnent les chiffres, une forte diminution de l‘activité physique et une augmentation des matières grasses de mauvaise qualité (type trans).

Les origines du problème se trouvent dans l‘augmentation de l‘industrialisation des habitudes alimentaires, des activités professionnelles de plus en plus sédentaires accompagnées d’une diminution de la quantité de céréales consommées, l‘augmentation de consommation des sucres rapides et des acides gras saturés, en parallèle.

Il en résulte une augmentation du surpoids et des problèmes associés.

Il y a plusieurs années, l‘obésité et le surpoids n’étaient qu’un problème de style de vie. Aujourd’hui WHO les a classifiées comme une maladie. L‘Ayurveda a mis en avant l‘équilibre des tissus constitutifs du corps, expliquant que l‘obésité est une condition où les tissus adipeux ou méda dhatu se trouvent dans un stade anormal d’augmentation.

Définition du surpoids :

Une personne qui n’est pus capable d’accomplir ses taches quotidiennes du à une croissance importante de ses tissus adipeux et musculaires, est décrite dans les textes anciens comme ayant un abdomen, des fesses et une poitrine penduleux. En sanskrit ce terme se nomme atistaulya.

En effet, le terme d’obésité correspond à une croissance du poids du corps supérieur à la imitation du squelette et des nécessités physiques comme le résultat de l‘accumulation de tissus adipeux et/ gras du corps.

Un indice BMI> 30 peut être considéré comme une obésité ou du surpoids.

Quels sont les causes du surpoids?

  • Une composante héréditaire.
  • Les facteurs qui vont venir aggraver les tissus adipeux et la composante terre/ eau.
  • Un feu digestif faible ou lent au niveau tissulaire représente la première cause étiologique.
  • Les autres causes exogènes telles qu’un régime alimentaire et des activités qui favorisent la croissance  des tissus adipeux, des 3 dosha, des tissus constitutifs du corps, des déchets du corps et les canaux pour venir sous les facteurs endogènes.
  • les causes d’origine diététique :
    • une nourriture augmente kapha dosha ou la composante eau/terre.
    • consommer trop d’aliments de nature douce
    • manger une nourriture difficile à digérer
    • manger entre les repas
    • une nourriture trop riche,
    • manger trop nourrissant
    • les frénésies alimentaires ou les compulsions.
  • les causes liées au style de vie :
    • peu ou pas de sport,
    • peu ou pas d’activité sexuelle,
    • dormir dans la journée,
    • dormir dans un lit trop confortable,
    • prendre des bains en excès.
    • Les causes mentales : être trop heureux, ne pas avoir de stress, un esprit oisif.

Signes visibles d’un surpoids :

Selon le texte de Charaka Sahmita il est mentionné une augmentation en volume des muscles et des tissus adipeux, les fesses, ventre seins et l’abdomen sont décrits comme pendueux. La force physique est disproportionnée avec la stature du corps.

Conséquences :

  • Une diminution de la longévité
  • Une perte d’énergie
  • Une faiblesse générale, diminution de la force
  • Une mauvaise odeur
  • Une augmentation de la transpiration
  • Une soif excessive
  • Une faim excessive
  • Des difficultés pendant a pratique de l’acte sexuel.

Classification :

  • Forme mineure,  BMI <=30 kg/m2surpoids, un surpoids de moins d’un an avec des complications mineures.
  • Forme moyenne, BMI entre 30 et 40 kg/m2 degré modéré complication entre 1 et 5 ans.
  • Une forme excessive >- 40 kg/m2.

Selon la médecine moderne on peu rajouter les pathologies cardiaques, les cancers, les HBP.

Management et possibilités de traitement du surpoids.

  1. Eviter es facteurs causatifs,
  2. Les thérapies de réductions telles que le jeune intermittent ou semi-jeune même pendant l‘hiver.
  3. Les bios purifications telles que vomissement (vamana), diarrhée thérapeutique (virechana) selon la force du patient.
  4. Une alternance entre jeune et nourrissement.
  5. Les massages secs à la poudre.

On recommande particulièrement l’administration de substances sèches et lourdes ou légères pénétrantes, chauffantes, tous les bio scrapeurs.

L’alimentation doit être nutritive et contenir le moins de calories possibles. Un régime équilibré sera plus sensible à une approche de perte de poids sur du moyen terme /long terme.

Les protéines doivent être de bonne qualité pour une constitution correcte et des AA de bonne qualité ainsi qu’un contenu riche en fibres.

En réalité le surpoids s’explique par un excès d’éléments eau / terre et de feu digestif tissulaire faible ou déficient.

Une nourriture adaptée.

  • Les différents types d’orges ou de millets le lupin, les lentilles types lentilles corail, haricots mungo, haricots kulattha sont indiqués.
  • Le miel l’eau chaude, les vins, l’huile de sésame.
  • Les poissons de rivière, les viandes de pays secs.

Les aliments inadaptés :

Le blé, le pain, le riz basmati, les haricots masha, le sésame, le yaourt, le beurre le ghee, les viandes et poissons des pays riches en eau.

Les activités préconisées :

  • L’activité physique ++++,
  • Rester éveiller la nuit,
  • Pensées type colère et autres émotions qui brûlent l’énergie du corps, l’utilisation régulière des thérapies de réduction.

En conclusion, le texte de Charaka a mentionné l’obésité sous le chapitre concernant le nourrissement/ l’assèchement du corps, et plus particulièrement comme une pathologie  qui doit être traitée par des thérapies de réduction.

Les facteurs causatifs ont eux aussi changés : le manque de conscience concernant la pratique d’un exercice physique en est la cause principale.

L’augmentation du niveau de stress, les mauvaises habitudes alimentaires, ont accru le pourcentage de la population souffrant d’un tel problème. La prévention reste le meilleur moyen de contrer cette pathologie.

Traduit et adapté de managing obesity through Ayurveda, Gujarathi J, Gujarathi R, chakara samhita par Vd B Deschamps pour Heart of Ayurveda © tous droits réservés.

Venez nous voir pour une consultation en naturopathie ayurvédique, bilan alimentaire, un massage ayurvédique, un cours de yoga, d’Ayurveda ou un soin adapté à vos besoins!

Cet article ne se substitue pas à une consultation médicale, ni à une consultation ayurvédique, pensez à consulter.

Articles recommandés

%d blogueurs aiment cette page :